Les carreaux de ciment : le charme vintage !

Enterré par le carrelage en céramique émaillé, le carreau de ciment revient depuis quelques années en force dans la décoration en version originelle, mais aussi en version émaillée, en lino, tapis et même en papier peint !
 
Carreaux ciment
Après avoir été à son apogée à la fin du 19e et début 20e, le carreau de ciment est devenu ringard avec ses motifs colorés ! Enterré par le carrelage en céramique émaillé, il revient depuis quelques années en force dans la décoration et l'aménagement intérieur, mais aussi en version émaillée, en lino, tapis et même en papier peint ! Si vous envisagez de refaire vos sols vous ne pourrez pas passer à côté !

La grande histoire des carreaux de ciment

Les carreaux de ciment également appelés carreaux hydrauliques sont apparus dans les années 1850 en France. Présentés au grand public lors de l'exposition universelle de 1867 à Paris, les carreaux de ciment se distinguent des carreaux céramiques par une fabrication sans cuisson et des couleurs contrastées particulièrement résistantes puisque coulées dans la masse. Les jolis motifs géométriques ou floraux des origines étaient conçus pour remplacer un tapis recouvrant l'intégralité d'une salle. Chaque carreau reprenait une partie d'un motif plus global. La juxtaposition des différents carreaux et des frises donnait un ensemble très décoratif aussi bien sur le sol que les murs. Très vite, la folie du carreau de ciment s'est emparée de l'Europe puis du monde. Le Maroc, mais aussi l'Amérique du Sud devinrent progressivement des spécialistes. Au début du 20e siècle, les carreaux de ciment se sont ornés des motifs tendance de l'époque, à savoir des dessins Art Nouveau. Avec l'industrialisation de la technique du grès émaillé, le carreau de ciment a du peu à peu laisser sa place à des carrelages moins chers à fabriquer et plus faciles à entretenir. A la fin des années 1970, la fabrication de carreaux de ciment avait pratiquement disparue en Europe. Redécouvert ces dernières années, notamment dans le cadre de restauration de belles demeures bourgeoises du début du siècle, le carreau de ciment est redevenu tendance. La demande étant là, quelques entreprises françaises, mais aussi européennes se sont remis à l'ouvrage.

Le carreau de ciment : un savoir-faire artisanal

Les carreaux de ciment sont fabriqués individuellement selon la technique dites de cloisonné. Chaque carreau est réalisé à partir d'un mélange d'eau, de ciment blanc, de poudre de marbre blanc, de sable et de pigment. En fonction des motifs choisis, les mélanges sont coulés dans les compartiments d'un moule en bronze ou en laiton. La juxtaposition des couleurs se fait grâce aux cloisonnements du moule fixés dans un cadre. Plus il y a de couleurs et plus l'opération est longue. Cette couche colorée pleine masse fait de 2 à 5 mm d'épaisseur. Ce sera la partie visible du carreau. Une fois cette couche terminée, une seconde couche est coulée par dessus de même épaisseur. Cette couche de brassage est réalisée avec un mélange de ciment gris et de sable. Elle a pour fonction d'absorber l'excès d'eau du mélange coloré situé en dessous. Le moule est ensuite rempli par une couche de 20 à 25 mm de ciment gris classique. Cette dernière couche plus épaisse sert de support à l'ensemble. Une fois le moule plein de ses trois couches, il est comprimé dans une presse hydraulique. Le carreau ainsi obtenu est sorti de son moule, avant d'être séché, puis immergé. Cette étape d'immersion qui dure 24 heures donne le nom de carreaux hydrauliques à cette technique. Les dalles durcies sont ensuite maintenues humides dans une chambre spéciale pendant 28 jours. Pendant ce temps de stockage, une réaction chimique s'opère et donne au carreau sa résistance.

Les avantages et inconvénients du carreau de ciment

Très décoratif, le carreau de ciment était conçu à l'origine pour servir d'alternative au marbre ou à l'ardoise. Solide et résistant, il se décline dans de nombreux coloris (ocre, noir, blanc, olive, etc), motifs (géométriques, floraux, etc) et dimensions (20x20, 10x10, 5x5), pour s'adapter à toutes les pièces. Entièrement personnalisables, les carreaux de ciment peuvent être réalisés sur-mesure pour un rendu unique ! Sur le même principe que la mosaïque, la juxtaposition de carreaux standards peut également former un camaïeux de formes géométriques personnalisables.
D'entretien simple puisqu'ils se nettoient avec de l'eau et du savon noir, ils peuvent s'installer au sol ou au mur. Au fil des années, le carreau se pare d'une jolie patine naturelle particulièrement esthétique pour un rendu de qualité au charme d'antan.

Au négatif, le carreau de ciment est cher. Ce coût est dû par le fait que sa fa brication ne peut être autre qu'artisanale. En moyenne, 1 m² de carreaux de ciment coûte au minimum 60 € pour des motifs simples et peut dépasser les 150 € pour des motifs plus élaborés. Deuxième inconvénient : le carreau de ciment est par nature poreux ce qui le rend sensible aux tâches. Pour les éviter, il est indispensable de traiter les carreaux une fois par an avec un base de cire, ou du vernis ou encore de la résine. Des traitements spécifiques dits "bouches-pores" peuvent également être réalisés pour obtenir un carreau plus étanche. L'autre grand inconvénient de ce type de revêtement est la minceur du joint (inférieur à 1 mm) qui nécessite une pose délicate réalisée obligatoirement par un professionnel.

Les alternatives décoratives aux carreaux de ciment

Le renouveau du carreau ciment n'a pas échappé aux fabricants de revêtements classiques. Et pour beaucoup moins cher que les authentiques pavés colorés à cœur, l'on trouve aujourd’hui sur le marché de nombreuses répliques en carrelages classiques déclinées dans une grande variété de coloris. Ces carrelages émaillés (grès cérame ou équivalent) offrent un rendu à s'y méprendre en proposant des motifs géométriques ou floraux dans les tons bleus passés, olives, rouges sang, etc. Selon les utilisations, ces imitations sont disponibles en version carrelages de sol ou faïence. Les prix au m² varient selon la qualité du carrelage (de 30 à plus de 60 € le m²).
Outre le carrelage classique, le carreau de ciment se décline aussi en version revêtements PVC. Posé en version intégrale sur le sol d'une pièce entière ou juste déposé à la manière d'un tapis sur le sol d'une cuisine américaine en îlot, le lino carreaux de ciment est très décoratif. Pour certains, l'illusion est quasi parfaite puisqu'en plus de l'effet visuel, ils proposent un rendu texturé pour encore plus d'effet matière. Comptez entre 10 € et 35 € le m² pour ce type de produits à l'esthétique bluffante.

Le carreau de ciment s'invite aussi sur les murs à la manière d'un trompe l'œil avec les nouvelles lignes de papiers peints des fabricants. Là aussi, le choix commence à vraiment s'étoffer et le rendu est saisissant.
A noter plus récemment, des fabricants proposent aussi des tapis à poils ras reprenant les motifs des carreaux de ciment.


Tout savoir sur l'aménagement

Tout savoir sur l'aménagement

Téléchargez la brochure

Envie de voir d'autres conseils ?

Faux marbre : qu’est-ce que c’est ?

Aménagement

Zoom sur la tendance du béton en décoration

Aménagement

Profitez des Atouts Camif Habitat

Prix / délais / qualité
garantis par contrat
*Assurance Dommages-Ouvrage
Prise en charge
de votre projet de A à Z
Accompagnement personnalisé
de notre maître d'oeuvre

Nos avis clients sur l'aménagement

REFECTION TOITURE - VILLENAVE D ORNON (33)

Je suis satisfaite de l'accompagnement , du début à la fin du projet , par le représentant de Camif Habitat et par le maître d'oeuvre .J'ai apprécié leur réactivité à nos mails et leur efficacité .

AMENAGEMENT PIECES - LYON 3 (69)

Ce que je trouve vraiment très bien, c'est la prise en charge globale des travaux, une fois que l'étude a été réalisée et le devis effectué. Clefs en mains ! Système qui peut être particulièrement utile si vous habitez loin de l'endroit où les travaux doivent être effectués.

Contactez notre professionnel local

Réponse sous 48h
* Tous les champs
sont obligatoires