Maisons à colombages : tout savoir

Une maison à colombages est composé d'un assemblage de pièces formant une ossature et, dans les vides de cet assemblage, d'un remplissage en briques, moellons, glaise ou torchis qui assure l’isolation de la paroi.
Maisons colombages

Nées des tremblements de terre

Partie intégrante de notre patrimoine architectural, les constructions de maisons à colombages (ou à pans de bois) sont très répandues, notamment dans l’est de la France et en Normandie. Une maison à colombages est composé de deux éléments structurants : le pan de bois est un assemblage de pièces formant une ossature. Dans les vides de cet assemblage, un remplissage en briques, moellons, glaise ou torchis assure l’isolation de la paroi. Parce que ce mode constructif spécifique les rendait plus flexibles et donc plus résistantes que les demeures en pierre, elles se sont développées d’abord pour résister aux tremblements de terre. Par la suite, elles se sont démocratisées simplement parce que le procédé était moins onéreux que la maçonnerie traditionnelle.

Belles mais fragiles

Si l’esthétisme de ces maisons anciennes à colombages n’est plus à prouver, il n’en est pas de même quant à leur efficacité à résister aux intempéries. En effet, même si un soubassement en pierre et une avancée de toit peuvent protéger les murs du rejaillissement de la pluie, le pan de bois et le hourdage, s’ils ne sont pas entretenus régulièrement, finissent souvent par se dégrader. L’entretien et la rénovation régulière des maisons à colombages est donc nécessaire.Le remplacement du torchis dans les règles de l’art relève assurément du savoir-faire de quelques artisans. L’application d’un torchis s’effectue en trois couches. Composé d’un mélange de terre argileuse et de paille ou de foin malaxés avec de l’eau, le torchis grossier, constitue le matériau de remplissage entre les pans de bois. Il est appliqué sur le lattage fixé entre les éléments du colombage. Après séchage, on procède à l’application de deux couches d’enduit de finition à la chaux aérienne.

Un procédé constructif condamné ?

Si la récente loi sur la transition énergétique, fixe les grands objectifs du nouveau modèle énergétique français, elle s’avère néanmoins être une menace pour les maisons à colombages. Le texte de loi prévoit en effet de rendre obligatoire, en cas de travaux de ravalement, une isolation par l'extérieur des bâtiments. L’utilisation de certains matériaux d'isolation synthétiques dans ce genre de procédé, comme le polystyrène, empêcherait alors la respiration de la structure en bois et pierre des maisons en colombages et risquerait alors de l’endommager peu à peu.

Envie de voir d'autres conseils ?

Qu'est-ce que la maison évolutive ?

Construction

Comment construire une maison en paille ?

Construction

Profitez des Atouts Camif Habitat

Prix / délais / qualité
garantis par contrat
Prise en charge
de votre projet de A à Z
Accompagnement personnalisé
de notre maître d'oeuvre

Contactez notre professionnel local

Réponse sous 48h
* Tous les champs
sont obligatoires