Extension : tout savoir avant de s’engager

extension
gratuit ! votre visite conseils
J'en profite !

En augmentant la surface et en restructurant l’espace à vivre, l'extension d'une maison demeure le meilleur moyen de gagner de l'espace sans déménager.
Avant de vous lancer dans votre projet d’extension de maison, Camif Habitat vous dévoile ses recommandations pour bien engager vos futurs travaux.

Qu’est-ce qu’une extension de maison ?

Pour l’administration, une extension doit communiquer avec la maison par des ouvertures existantes ou par des nouvelles ouvertures créées. Elle doit être un prolongement de votre habitation, sinon elle sera considérée comme une construction accolée, donc impérativement soumise à permis de construire.

L’extension en véranda permet de créer de la surface de plancher et de l’emprise au sol. Elle obéit donc à la réglementation applicable aux travaux réalisés sur des constructions existantes.

Même si l’aspect extérieur de la maison ne change pas, lorsque vous aménager des combles, vous créez de la surface de plancher donc de la surface habitable et surtout taxable. Ne compte que la partie ou le plafond dépasse 1,80m, selon la pente de votre toit vous pouvez donc gagner 80 m² et créer seulement 30 m² de surface de plancher.

Transformer votre garage en studio, c’est aussi une extension, vous ne construisez rien pourtant mais la superficie de votre garage n’était pas comptée jusqu’alors comme de la surface de plancher. En devenant « habitable » la superficie transformée de votre garage rentre dans la règle de la déclaration préalable ou du permis de construire.

Configuration de votre extension

Si la création de votre extension répond au besoin d’un nouvel espace à vivre plus grand, alors profitez de ce projet pour vous réorganiser en privilégiant les pièces à vivre (salon, salle à manger, cuisine) dans la nouvelle extension. Elles bénéficieront ainsi de toute la luminosité apportée par les fenêtres et baies vitrées. Réservez alors les parties les plus sombres aux espaces nuits et espaces annexes (chambres, dressing, …).

Si vous envisagez de construire un garage, n’oubliez surtout pas de prévoir, en plus de l’espace nécessaire à votre voiture, un espace de stockage et de rangement. Le garage double peut être une bonne solution.

Une extension qui a du style

L’écueil quand on pense extension, c’est de penser augmentation de volume uniquement. En construisant simplement un bloc supplémentaire sans vous soucier de l’harmonie architecturale, vous risquez fort, dans certains cas, de créer un décalage architectural trop important avec le reste du bâti. En général, deux solutions s’offrent à vous : soit vous créez un agrandissement moderne en contraste avec le bâti existant (une extension de maison en bois par exemple), soit vous unifiez les styles en modernisant la partie ancienne.

De la lumière naturelle dans votre extension

L’extension d’une maison doit naturellement laisser entrer un maximum de lumière naturelle dans la surface créée, mais pas au détriment des parties existantes de la maison. Des solutions permettent néanmoins de pallier au problème de l’assombrissement s’il existe.

Si l'extension créée réduit la lumière naturelle dans vos anciennes pièces, optez pour des prises de lumière en toitures (verrières, fenêtres de toit) qui capteront la lumière directement par le haut et éviteront les vis-à-vis.

Quelles règles d'urbanisme pour votre extension ?

La première démarche à entreprendre pour réussir votre projet d'extension de maison est de vous rendre dans la mairie de votre commune pour vous renseigner sur les règles d'urbanisme (Plan Local d’Urbanisme, Coefficient d'occupation des Sols, cahier des charges de lotissements …) qui s'appliqueront à votre projet car ces règles peuvent être différentes d'une commune à l'autre.

Permis de construire ou déclaration de travaux ?

La déclaration préalable de travaux permet à la commune de vérifier que la future construction respecte bien les règles en vigueur. Elle est nécessaire pour les travaux réalisés sur une construction existante qui créent de 5 à 20m² (jusqu'à 40m² en zone urbaine).

Vous vous dites surement que 5 m² ce n’est pas grand-chose mais, utilisés intelligemment ces mètres carrés supplémentaires - si petits soient-ils - peuvent finalement vous en faire gagner plus que vous ne croyez … Grâce à ces petits volumes vous pouvez par exemple créer une salle d’eau dans une suite parentale, passer une partie de votre cuisine dans une véranda, utiliser l’emplacement d’un ancien escalier pour organiser un dressing …

Un permis de construire est exigé quand la surface après travaux est supérieure ou égale à 170m² ou quand les travaux ajoutent plus de 20m² à l'existant (ou plus de 40m² en zone urbaine).

La règlementation thermique pour les extensions

La réglementation thermique (RT 2012) en vigueur s'applique essentiellement à la construction neuve. Concernant les extensions de maisons individuelles, trois cas se distinguent :

Si la surface de l’extension est inférieure à 50 m² : la RT existant par élément de 2007 s’applique. Elle définit des performances minimales pour chaque élément d’isolation, de chauffage, de production d’eau chaude ou de ventilation.

Si la surface de l'agrandissement est comprise entre 50 et 100 m², une version intermédiaire est applicable ; seul le calcul du Besoin Bioclimatique (Bbio) doit être effectué. Le recours aux énergies renouvelables devient optionnel, tout comme le test d’étanchéité à l’air.

Si la surface de l’extension est supérieure à 100 m², alors la RT2012 totale doit être appliquée.

Quel coût pour une extension de maison ?

Le cout d’une extension de maison dépend bien sûr de la surface supplémentaire que vous allez créer mais aussi du type d’extension envisagé et des matériaux utilisés.

Pour autant, ce qui est sûr, c’est que la construction d’une extension répond à une opération pécuniaire complexe : moins l’extension est grande plus elle revient cher au m², mais moins on construit de m² et moins la facture est importante. En résumé, faire construire 10m² coûte moins cher que d’en faire construire 30, sauf quand on rapporte le prix au m². La construction engage des frais fixes incompressibles, quelle que soit l’importance de l’opération.

Toutefois plutôt que remettre en jeu un patrimoine, l’agrandissement est une façon rapide de le valoriser… et son principal avantage !

Les différentes extensions possibles

L’extension adjacente

C’est la solution la plus fréquente pour peu qu’on possède un terrain suffisant pour la réaliser. Elle permet de prolonger la maison assez facilement et peut s’envisager de plain-pied ou avec étage pour se mettre à niveau des hauteurs existantes. Elle implique habituellement de créer des ouvertures pour réaliser la jonction entre le nouveau et l’ancien bâti.

L’extension par surélévation

Cette solution est souvent mise en œuvre dans les zones à forte densité urbaine où la pénurie de foncier libre impose de créer des étages si l’on souhaite gagner de la surface.

La surélévation de maison implique quelques précautions de mise en œuvre pour s’assurer notamment de la solidité de la construction existante et de sa capacité à supporter une élévation. Si ce n’est pas le cas, un renfort peut être envisagé. Aujourd'hui, on opte souvent pour la surélévation en bois, plus légère, plus modulable.

Les solutions pour une extension de maison par décaissement

Plus rare, cette technique consiste à creuser dans les fondations d’une maison pour gagner du volume. Elle est réalisée pour des configurations très particulières. Cette solution s’avère particulièrement pertinente pour les sous-sols semi enterrés.

Les extensions non attenantes

Lorsque les contraintes de terrain sont telles que vous ne pouvez ni annexer un agrandissement à votre maison principale, ni réaliser une surélévation, peut-être vous reste-t-il la solution de l’extension non attenante.

Construire une annexe à son habitation principale, à l’écart du reste de la maison, implique toutefois un usage spécifique. Il peut s’agir par exemple d’une habitation indépendante pour les amis ou de grands enfants, ou d’un lieu de travail ou de loisirs.

Ce type de construction indépendante comporte des avantages. Moins contraignante d’un point de vue architectural, elle autorise tous les styles et solutions constructives, dans les limites bien sûr, du cadre autorisé par le Plan Local d’Urbanisme.

La véranda

La véranda est une extension en tant que tel. Seul son procédé constructif diffère. En acier, en aluminium, en bois, … le choix est vaste sur le marché. Pour un plein usage été comme hiver, un chauffage par le sol et des stores sont les éléments minimum indispensables pour un bon confort.

Les extensions par Camif Habitat

Camif Habitat est spécialiste de la rénovation et de l’extension depuis plus de 30 ans et vous propose une prise en charge intégrale de votre projet. De la conception à la réalisation, Camif Habitat s’occupe de tout…et garantit tout !

Tout savoir sur l'extension

Tout savoir sur l'extension

Téléchargez la brochure

Nos réalisations en extension

Extension d'une maison à Pau (64)

Extension

Extension d'une maison à Montauban (82)

Extension

Profitez des Atouts Camif Habitat

Prix / délais / qualité
garantis par contrat
*Assurance Dommages-Ouvrage
Prise en charge
de votre projet de A à Z
Accompagnement personnalisé
de notre maître d'oeuvre

Nos avis clients sur l'extension

CREATION EXTENSION - MEYSSAC (19)

Maître d'oeuvre très compétant et disponible. Bonne écoute des demandes du client, suggestions pertinentes. Entreprises dans l'ensemble bien choisies.

CREATION EXTENSION - PONT ST ESPRIT (30)

Il est très desagréable que les devis ne donnent aucun détail de prix, l'enveloppe est globale. Et ce n'est pas du tout confortable.

Contactez notre professionnel local

Réponse sous 48h
* Tous les champs
sont obligatoires