Faut-il un permis de construire pour une extension ?

A chaque extension, ses caractéristiques ! Camif Habitat vous explique dans quel cas vos travaux d’extension nécessitent une demande de permis de construire.
Permis de construire extension

Qu’il s’agisse d’une construction nouvelle ou bien de l’extension d’une construction déjà existante, les travaux de construction impliquent, dans la plupart des cas, d’engager des démarches administratives auprès de votre mairie.

Dans cet article, Camif Habitat vous en dit plus sur le cas particulier du permis de construire pour des travaux d’extension de maison.

Extension : permis de construire ou déclaration préalable ?

En fonction de la localisation de votre habitation, les critères permettant de savoir si votre agrandissement nécessite une demande de permis de construire peuvent varier. En effet, si vous envisagez des travaux d’extension alors que votre habitation est située dans une zone couverte par un Plan Local d’Urbanisme (PLU), les conditions seront différentes du cas où votre habitation serait située dans une zone non couverte par un PLU.

Pour y voir plus clair, vous trouverez ci-dessous le détail des démarches administratives à entreprendre en fonction de la superficie de votre extension et de son emplacement géographique.

Extension dans une zone non couverte par un PLU

SuperficieDémarche administrative
Extension < à 5 m²* Pas de démarche administrative
Extension entre 5 et 20 m²* Déclaration préalable
Extension entre 5 et 20 m²*,
portant la surface totale de votre habitation à plus de 150 m²
Permis de construire
Extension > 20 m²* Permis de construire

*surface de plancher ou emprise au sol

Extension dans une zone couverte par un PLU

SuperficieDémarche administrative
Extension < à 5 m²* Pas de démarche administrative
Extension entre 5 et 40 m²* Déclaration préalable
Extension entre 5 et 40 m²*,
portant la surface totale de votre habitation à plus de 150 m²
Permis de construire
Extension > 40 m²* Permis de construire

*surface de plancher ou emprise au sol

Faire une demande de permis de construire pour son extension

Si vos travaux d’extension impliquent une demande de permis de construire, voici la marche à suivre :

  • Télécharger et remplir le formulaire de demande de permis de construire
  • Joindre les documents nécessaires à l’examen de votre demande
  • Remettre le document à votre mairie en 4 exemplaires
    Un exemplaire supplémentaire sera nécessaire si votre projet se situe en périmètre protégé au titre des monuments historiques. Idem si votre projet se situe dans un site classé, un site inscrit ou une réserve naturelle.
    Deux exemplaires supplémentaires seront à adresser à votre mairie si votre projet se situe au cœur d’un parc national.

La décision de la mairie

  • Si votre demande de permis de construire est acceptée, vous recevrez une lettre recommandée avec avis de réception ou un courrier électronique l’attestant.
  • Si votre demande de permis de construire est refusée, vous pouvez solliciter votre mairie dans les 2 mois suivant sa décision en lui demandant de revoir sa position.
  • Si aucune réponse de votre mairie ne vous est formulée au terme du délai d’instruction de 2 mois, cela signifie qu’elle ne s’oppose pas à votre projet d’extension. Néanmoins, nous vous conseillons de demande un certificat attestant l’absence d’opposition de votre mairie à votre projet.

A savoir : La durée de validité du permis de construire est de 3 ans. Elle peut être prorogée à 2 reprises, pour une période d’un an.

Extension : permis de construire et recours obligatoire à un architecte

Depuis le 1er mars 2017, le seuil de recours à un architecte a été abaissé à 150 m² (loi n° 2016-925 du 7 juillet 2016). Ainsi, si vos travaux d’extension portent la surface totale de votre habitation à plus de 150 m², l’intervention d’un architecte devient obligatoire.

A noter : Si votre demande de permis de construire pour votre extension a été déposée avant le 1er mars 2017, le recours obligatoire à un architecte n’est effectif qu’à partir d’une surface totale de votre habitation supérieure à 170 m².

Même si le recours à un architecte n’est pas toujours obligatoire, son expertise vous sera d’une aide précieuse dans le cadre d’un agrandissement de votre maison : il saura appréhender au mieux les contraintes techniques liées à votre projet, vous aiguiller sur la réponse architecturale à donner à votre problématique, et coordonner la réalisation des travaux. L’architecte que vous aurez missionné pourra aussi vous assister lors des démarches administratives.

En engageant vos travaux d’extension avec un architecte Camif Habitat, vous bénéficiez d’une solution clé en mains avec des garanties exceptionnelles ! Prix, délais et qualité d’exécution des travaux vous sont garantis contractuellement.

Tout savoir sur l'extension

Tout savoir sur l'extension

Téléchargez la brochure

Envie de voir d'autres conseils ?

Construire une extension bois de plain pied

Extension

Construire une extension de maison en bois cubique : nos conseils

Extension

Profitez des Atouts Camif Habitat

Prix / délais / qualité
garantis par contrat
Prise en charge
de votre projet de A à Z
Accompagnement personnalisé
de notre maître d'oeuvre

Nos avis clients sur l'extension

AMENAGEMENT PIECES - VEZERONCE CURTIN (38)

L'entreprise choisie par Camif Habitat était parfaite (accueil, dialogue, qualité des travaux excellente...). Mais entreprendre des travaux avec Camif Habitat coûte cher, trop cher?

AMENAGEMENT PIECES - FOURQUEUX (78)

Satisfaction d'ensemble hormis le délai pour commencer effectivement les travaux.

Contactez notre professionnel local

Réponse sous 48h
* Tous les champs
sont obligatoires