Assurance dommage ouvrage : quels sont les prix ?

L’assurance dommage ouvrage est une protection souscrite par les particuliers lors de travaux qui touchent les gros œuvres. Ce dispositif protège contre d’éventuelles malfaçons suite à l’intervention d’entreprises du bâtiment. Découvrez son coût et son fonctionnement.
Assurance dommage ouvrage prix

Le prix d’une assurance dommage ouvrage


Difficile de donner un prix précis pour l'assurance dommage ouvrage. En effet, les assureurs évaluent au cas par cas son coût. Il varie selon différents critères comme l’ampleur ou le type de travaux, les contraintes propres au chantier, la zone géographique ou encore la réputation de votre architecte ou des entreprises.

Afin de vous donner une idée des frais à engager pour souscrire à cette assurance, sachez qu’en moyenne, il faut compter entre 7 ou 8% du montant global des travaux. Par contre, le prix se négocie plus facilement si vous faites appel à l’assureur professionnel qui prend déjà en charge votre architecte Camif Habitat. Dans ce cas, le tarif de l’assurance dommage ouvrage est plutôt situé autour de 2 ou 3 %. Enfin, sachez que l’assurance doit obligatoirement être souscrite et payée avant le démarrage du chantier.

Qu'est-ce qu'une assurance dommage ouvrage ?


Le terme et le champ d’action sont un peu flous pour les particuliers. Cette assurance est obligatoire pour les chantiers importants comme la construction d’une maison ou si vous engagez des travaux qui touchent au gros œuvre. Le but de ce contrat est de compléter votre garantie en cas de malfaçons. En effet, la dommage ouvrage fonctionne en parallèle de l’assurance décennale souscrite par les professionnels et qui vous protège 10 ans. La police d’assurance dommage ouvrage débute comme la décennale à la réception des travaux.

Pourquoi y souscrire ?


C’est vrai, la garantie décennale est en place, alors quel intérêt de prendre en plus une assurance dommage ouvrage ? L’atout majeur de cette dernière est de gagner du temps dans le règlement des litiges et la réalisation des travaux de réparation qui entrent dans le cadre de la garantie décennale. Dès constations d’une malfaçon, le particulier n’a pas besoin d’attendre que les responsabilités de chacun soient reconnues. C’est l’assureur de votre dommage ouvrage qui prend en charge les frais, puis se retourne contre l’entreprise concernée.

Les réparations concernées par l’assurance dommage assurance


C’est vrai, cette assurance a un coût important, mais qui vraiment s’avère très utile si des problèmes apparaissent. Voici quelques exemples de dommages pris en charge par votre police :
  • Les malfaçons qui touchent à la solidité du bâtiment et qui nuisent à un usage normal des lieux ou encore qui rendent la maison inhabitable.
  • Divers problèmes graves comme des fissures très importantes, une canalisation cachée qui éclate, une toiture ou un plancher très fragilisés etc.
  • Ou encore des détériorations qui obligent à détruire une partie de la construction.

Les exemples sont nombreux, mais l’assurance n’intervient qu’en cas de malfaçon importante !

Le prix de l’assurance dommage ouvrage est justifié par le gain qu’elle apporte en cas de difficulté réelle sur votre construction.

Envie de voir d'autres conseils ?

Loi pour la transition énergétique : des travaux d'isolation thermique obligatoires

Règlementation / normes

La nouvelle carte BTP devient obligatoire

Règlementation / normes

Profitez des Atouts Camif Habitat

Prix / délais / qualité
garantis par contrat
*Assurance Dommages-Ouvrage
Prise en charge
de votre projet de A à Z
Accompagnement personnalisé
de notre maître d'oeuvre

Contactez notre professionnel local

Réponse sous 48h
* Tous les champs
sont obligatoires