Construction bois : les nouveaux matériaux de structure

    1/2

    Votre projet



    Besoin d'un architecte ou maître d'oeuvre

    Décrivez votre projet travaux

    * Champs obligatoires

    Suivant

    2/2

    Vos coordonnées





    Précédent

    * Champs obligatoires

    Avec ses rondins, ses allures d’isba ou de chalet, construite en bois massif, en grosses poutres noueuses, etc. C’est fini tout cela. Et heureusement : car si le bois reste bien évidemment un matériau formidable pour la construction de maison (ou de bâtiments industriels), c’est aussi un matériau extrêmement exigeant et contraignant… et parfois coûteux ! Heureusement, les industriels du secteur rivalisent d’ingéniosité pour développer des nouveaux matériaux hautement techniques, issus du bois mais offrant des caractéristiques techniques hors normes. Petit bilan.

    Le lamibois

    Le lamibois, c’est une sorte de lamellé-collé mais en plus résistant, plus léger, plus homogène, et ignifuge ! Il s’agit d’un placage mince de bois recollés. Il est disponible en larges panneaux et est idéal pour la création de structures en bois.

    Le panneau contrecollé-croisé

    Egalement idéal pour créer des ossatures bois, le contrecollé-croisé est un matériau, issu du bois, aux caractéristiques mécaniques extraordinaires. On le livre généralement sur les chantiers sous forme de panneaux déjà usinés, étanches à l’air (et donc idéals pour les maisons BBC et les maisons passives) et offrant une résistance identique à celle du béton !

    Egalement, comme les panneaux sont usinés selon les plans de l’architecte, directement en usine, avant d’être livrés sur le chantier, ce dernier est extrêmement rapide : on peut monter une construction de 150m² au sol en seulement 2 jours !

    Le caisson creux pour planchers

    Comme son nom l’indique, ce matériau constitue des surfaces formant un caisson. Très facile à mettre en œuvre, ce matériau permet de créer très facilement des planchers et des toitures. En outre, il offre d’excellentes caractéristiques porteuses et une excellente isolation phonique et thermique. Enfin, il peut être livré rempli d’un isolant pour renforcer ses performances énergétiques.

    Le bois tourillonné

    Le principe du bois tourillonné est de joindre des planches de bois grâce à des chevilles (tourillons) de hêtre séché artificiellement jusqu’à un taux d’humidité inférieur à celui des planches. De cette manière, lorsque la cheville est insérée dans les trous percés dans les planches, la différence d’hygrométrie fait qu’elle gonfle (en absorbant de l’humidité des planches) et assure ainsi la stabilité de l’ensemble de manière irréversible, sans qu’aucune colle ait été utilisée !