Extension maison : Comment agrandir sa maison ?

Les types d'extension de maisons
Visite conseils gratuite J'en profite >

La construction d'une extension de maison individuelle vous permet d'éviter de déménager ou d'investir dans un nouveau bien immobilier, et d'apporter une nette plus-value à votre patrimoine ! C'est l'occasion de créer plus de confort dans l'habitation que vous habitez déjà avec plaisir ou dans celle que vous venez tout juste d'acquérir. En tant que professionnel et spécialiste de l'agrandissement de maison depuis 1982, l'entreprise Camif Habitat vous dévoile toutes ses recommandations pour bien engager vos futurs travaux.

Quel est votre projet d'Extension maison : Comment agrandir sa maison ? ?

Une extension, pour quoi faire ?

Vous souhaitez savoir comment agrandir votre maison ? A chaque habitation, son projet d'agrandissement ! Vous pourrez forcément vous reconnaître dans l'une des situations suivantes :

  • La famille s'agrandit, vous avez besoin d'une nouvelle chambre pour l'arrivée de votre petit dernier.
  • Vous souhaitez héberger durablement un proche (un aîné, par exemple).
  • La création d'une pièce supplémentaire est nécessaire pour recevoir vos invités.
  • Vous êtes à l'étroit dans les pièces de vie principales de votre habitation.
  • Vous rêvez d'une avancée pour « créer un lien » avec votre jardin.
  • Vous souhaitez augmenter vos revenus en investissant dans un studio à créer dans votre maison ou de façon indépendante sur votre terrain.

Bon à savoir : La phase de conception est cruciale dans la réussite de votre projet. Durant cette période de réflexion, vous allez mettre à plat vos besoins, voir s'il faut redistribuer tout ou partie des mètres carrés existants, et ainsi évaluer au plus juste la surface à créer pour votre agrandissement.

Demandez un chiffrage

Nos 5 solutions pour agrandir une maison

1. L'extension horizontale

L'extension horizontale

Parmi tous les types d'agrandissement de maison, l'extension horizontale est la solution la plus fréquente pour les propriétaires d'un terrain suffisamment grand pour la réaliser. Elle permet de prolonger la maison assez facilement et peut s'envisager de plain-pied, avec étage, sous forme d'agrandissement en L, etc. Cette solution est idéale pour une extension en véranda ou la construction d'un garage.

Bon à savoir : Si votre terrain est en pente, une extension horizontale sur pilotis est tout à fait envisageable. Cela demande de faire appel à des professionnels spécialisés dans ce type d'extension et nécessite une étude préalable du terrain pour une construction solide et pérenne dans le temps.

Contactez votre interlocuteur local

2. L'extension verticale ou surélévation

L'extension verticale

Vous manquez de terrain libre ou ne souhaitez pas modifier votre jardin ? La surélévation de toiture est la solution à votre envie d'agrandissement. Elle consiste à enlever ou surélever le toit existant, puis à prolonger les murs de façade pour gagner de la hauteur. Ce prolongement peut être de quelques rangs de parpaings ou de briques ou encore réalisé à l'aide d'une ossature-bois.

Votre surélévation de toiture peut être partielle ou totale selon votre projet d'agrandissement. Quand elle est totale, il s'agit d'ajouter un étage entier à la maison. Quand elle est partielle, le plus souvent il s'agit de rehausser une partie de la toiture, ou de rehausser le toit d'une annexe attenante.

La technique de la surélévation de maison est souvent mise en œuvre dans les zones à forte densité urbaine, où la pénurie de foncier libre impose de créer des étages pour gagner en superficie. Si vous souhaitez opter pour une solution résolument moderne, choisissez une surélévation de maison en zinc !

Profitez de votre visite conseils gratuite

3. L'extension non attenante

L'extension non attenante

Lorsque les contraintes de terrain sont telles que vous ne pouvez ne pas envisager les précédentes solutions, peut-être vous reste-t-il la construction d'une annexe, non attenante. à l'écart du reste de la maison, elle implique toutefois un usage spécifique des lieux (espace de travail, bureau, salle de sport, habitation indépendante, etc.). C'est la solution parfaite pour donner progressivement de l'autonomie à votre ado / étudiant, accueillir durablement un membre de votre famille ou encore mettre en location saisonnière ou annuelle votre extension indépendante.

4. L’aménagement des combles

Savez-vous que vos combles peuvent devenir des pièces à part entière avec une solution d’aménagement conçue sur mesure ? Il existe plusieurs configurations de départ, et autant de réponses techniques pour aménager vos combles :

Sous le toit, les combles sont dits perdus quand la hauteur sous plafond ne permet pas de se tenir debout sans travaux d’ampleur. La pente du toit est inférieure à 30° et l’enchevêtrement des éléments de bois rendent difficiles tout déplacement. Dans cette configuration de combles perdus, il est tout à fait possible d’aménager une ou plusieurs pièces après avoir fait une rehausse partielle ou totale de la toiture, et une modification de la pente du toit. C’est la solution retenue quand vous manquez de place sur votre parcelle et que vous ne souhaitez pas déménager pour avoir plus d’espace.

Dans des combles dits aménageables, la hauteur centrale sous plafond fait au moins 1,80 m ce qui permet d’envisager un aménagement de ces combles sans avoir à intervenir sur la pente du toit ou la hauteur des murs, sauf si vous le souhaitez. Pour optimiser l’aménagement de cet espace atypique, la présence d’un architecte Camif Habitat à vos côtés sera un atout lors de la conception de votre projet.

Quelle que soit la configuration initiale de vos combles, prenez en compte les questions de lumière naturelle, de ventilation, et d’isolation dans la phase de conception.

De même, si vos combles ont déjà été aménagés auparavant, le plancher existant, l’arrivée de l’électricité et du chauffage déjà en place peuvent alléger la facture…. Mais l’intervention d’un architecte est vivement conseillée pour aménager au mieux les combles : création d’une salle d’eau, de WC, d’une chambre, etc.

Bon à savoir : aménager les combles a aussi des répercussions sur l’étage inférieur, notamment pour accueillir l’emplacement d’un escalier ! Il faudra donc aussi prévoir une redistribution partielle des volumes intérieurs pour conserver une circulation fluide entre les étages.

5. L'extension de maison par décaissement

Plus rare, cette solution consiste à creuser dans les fondations d’une maison pour gagner du volume. Agrandir sa maison par le sous-sol s’avère particulièrement pertinent pour les sous-sols semi enterrés.

Cette solution peut être envisagée pour créer un garage souterrain, une cave à vins, un home-cinéma, une chambre d’appoint, etc.

Elle demande une expertise pointue notamment concernant la solidité des fondations, la ventilation en sous-sol mais aussi l’apport de lumière, indispensable pour un usage quotidien de ce nouvel espace de vie.

La solution d’agrandissement par excavation correspond souvent à une envie de créer une cave à vin, un home cinéma, une salle pour répéter de la musique… et plus récemment la création d’un bureau pour télétravailler au calme.

Demandez un chiffrage

Nos 5 conseils pour un projet d'extension de maison réussi

1. évaluer votre besoin… et les forces/faiblesses de votre maison actuelle

C’est décidé : vous vous lancez dans la création d’un agrandissement, mais la précipitation ne sera pas bonne conseillère dans ce type de projet. Le mieux est de prendre le temps nécessaire pour évaluer votre besoin. Faut-il une ou deux chambres supplémentaires ? Rêvez-vous d’une suite parentale avec une salle de bains et un large dressing ? Souhaitez-vous agrandir votre salon ou encore coupler salon et cuisine dans une nouvelle pièce spacieuse ? Vous envisagez d’agrandir pour construire un garage ? Vos combles perdus pourraient être investis pour ce chantier d’extension ?

Une fois votre projet stabilisé, prenez le temps de faire évaluer votre maison actuelle : ses fondations (pour un projet de surélévation), la nature du terrain (pour toute extension horizontale ou sur pilotis), la distribution des pièces, etc. Si votre maison manque de luminosité, misez sur un projet faisant entrer largement la lumière naturelle. Il peut s’agir d’une verrière, d’une véranda ou d’une extension classique avec de larges baies vitrées.

Se lancer dans un projet d’extension est souvent l’occasion de faire le point aussi sur son système électrique (est-il aux normes ?) ou sur son isolation (est-elle performante ?).

2. Faire les démarches administratives dans les délais officiels

Si votre projet d’extension fait plus de 5 m2, vous aurez des démarches administratives à faire pour agrandir votre maison auprès du service d’urbanisme de votre commune. Que ce soit une demande de permis de construire ou une déclaration préalable de travaux, la démarche administrative est incontournable.

Bon à savoir : le Code de procédure pénale (article 8) prévoit un délai de prescription des infractions de 6 ans. Ce délai débute une fois les travaux achevés. Par exemple, pour des travaux terminés en janvier 2020, votre responsabilité pénale peut être engagée jusqu’en janvier 2026.

Au-delà du délai de 6 ans, vous ne pouvez plus faire l’objet de poursuites pénales. En revanche, passé ce délai, la commune peut engager votre responsabilité civile, dans la limite de 10 ans à compter de l’achèvement des travaux. Elle saisit alors le tribunal judiciaire en vue de faire ordonner la démolition ou la mise en conformité de votre construction.

Plan 3D le plan 3D

3. Faire un plan en 3D pour agrandir votre maison

Un plan sur papier, c'est bien… mais un plan d'extension de maison en 2D/3D, c'est l'idéal ! Avec les volumes, vous arriverez plus facilement à vous projeter, et donc à choisir parmi les différents modèles d'agrandissement possibles. Cette mise en relief va vous permettre de visualiser aussi bien votre agrandissement vu de l'extérieur… que l'aménagement intérieur.

Astuce : Un architecte est un professionnel qui maîtrise parfaitement cette phase de conception. Pour la réussite de votre projet et son harmonie avec votre maison, faites l'investissement d'un plan en 3D.

4. Prendre le temps de faire réaliser plusieurs devis

Ne vous contentez pas d'un unique devis ! Votre extension va demander l'interventions de plusieurs corps de métiers du BTP : artisans électriciens, plaquistes, chauffagistes, carreleurs, etc. Vous pouvez opter pour une entreprise généraliste du BTP, faire appel individuellement à des artisans chacun réputé dans son activité, contacter un architecte indépendant ou encore faire appel à un contractant général comme Camif Habitat.

Astuce : dans notre solution « clés en main », nous avons pensé à tout : en tant que contractant général, Camif Habitat vous accompagne de A à Z sur votre projet d’extension, incluant la sélection des entreprises et artisans de proximité, puis la négociation des devis.

5. Se faire accompagner pour superviser chaque étape du chantier

Vous l'aurez compris, un chantier d'agrandissement est complexe à mener seul. Avec les professionnels Camif Habitat, vous bénéficiez de leur expertise durant toute la durée de votre projet : démarches administratives, plan en 3D, recherche d'artisans, choix des artisans, planning d'intervention, suivi de chantier jusqu'à la livraison finale. Et surtout, vous bénéficiez de garanties exceptionnelles : prix, délais et qualité d'exécution des travaux vous sont garantis contractuellement !

Contactez votre interlocuteur local

Les erreurs les plus courantes lors d'un agrandissement de maison

  • Omettre les démarches administratives et les évaluations préalables à mener.
  • Modifier son projet en cours de route.
  • Oublier de budgéter des postes.
  • Négliger de faire des points hebdomadaires avec les artisans et le maître d'œuvre.
  • Mal estimer la durée du chantier.

Le choix des matériaux : avantages et inconvénients

Isolation, énergie propre, votre projet architectural est une aubaine. Vous allez pouvoir choisir de nouveaux matériaux qui vous font rêver. Extension en bois, en brique, en parpaing, en béton cellulaire, en métal… Si les possibilités sont nombreuses, il ne faut néanmoins pas oublier l'objectif principal : construire une extension de son habitat solide, isolante et respirante pour en assurer la pérennité.

Parpaing

Le parpaing est le matériau plébiscité par une majorité de propriétaires dans leurs projets d'extension car c'est déjà le matériau utilisé dans les ¾ des constructions en France. Ses avantages sont nombreux :

  • Forte résistante à l'usure et aux intempéries,
  • Matériau incombustible,
  • Prix compétitif,
  • Facilité et rapidité de la pose,
  • Différentes finitions extérieures possibles : crépi, enduit, bardage, etc.

L'inconvénient du parpaing ? Il est moins isolant que d'autres matériaux, notamment le bois. Si vous optez sur une extension en dur, il faudra prévoir une isolation intérieure performante.

La brique

La brique fait aussi partie des incontournables lors de l'agrandissement d'une maison. Ses avantages :

  • Matériau léger et durable,
  • Adaptation facile à toutes les formes, mêmes courbes,
  • Prix le plus attractif pour l'ossature d'une extension.

Toutefois, il faut savoir que comme elles sont montées en mortier classique, les briques creuses créent des ponts thermiques. Peu isolante, la brique classique doit nécessairement être doublée, ce qui ajoute un surcoût au prix final de construction. En optant pour des briques alvéolaires, vous n'aurez pas cet inconvénient car, plus performantes, elles sont très isolantes !

Profitez de votre visite conseils gratuite

Le verre

Verre

Le verre est choisi pour les projets de véranda et de verrière. Il est particulièrement apprécié pour :

  • La transparence de ses baies,
  • L'apport incomparable de lumière naturelle,
  • L'impression de chaleur qu'il laisse pénétrer dans la maison.

De nos jours, le principal inconvénient du verre (forte chaleur l'été / apport de froid l'hiver) a été gommé par les progrès technologiques. Les verres sont désormais de haute technologie. Son inconvénient principal reste sa relative fragilité.

Le métal

L'extension à ossature métallique apporte une touche industrielle très appréciée côté design. Les propriétaires optent pour le métal car :

  • Il est esthétique,
  • Il est malléable et s'adapte facilement à tous vos projets (100 % personnalisable),
  • Il permet une construction rapide,
  • Il a l'avantage d'être léger, comme le bois,
  • Aucun entretien à prévoir,
  • Sa structure est auto-porteuse grâce à son acier galvanisé.

Le bémol de l'ossature métallique apparaît en cas d'incendie : la structure se déforme avec des fortes températures, et risque de perdre en stabilité et en sécurité. La recouvrir de plâtre (matériau ininflammable) ou d'une peinture ignifuge réduit considérablement cet inconvénient.

Contactez votre interlocuteur local

Le béton cellulaire

Moins connu, le béton cellulaire est aussi un allier pour un agrandissement :

  • Bonne isolation,
  • Confort acoustique,
  • Matériau imputrescible et ininflammable comme la pierre.

Souvent considéré comme friable, le béton cellulaire est sensible aux remontés par capillarité. Le premier rang doit donc être posé de manière surélevée. Du fait de sa teneur en aluminium, le béton cellulaire possède de fortes propriétés électromagnétiques (et donc effet possible de cage de faraday).

Le bois

Enfin, le bois est devenu le matériau tendance de ces dernières années. Et pour cause, la liste des avantages à l'utiliser est longue :

  • Très bonne isolation thermique,
  • Solidité dans le temps,
  • Matériau léger,
  • Peu d'entretien,
  • Matériau chaleureux,
  • Déchets de bois 100 % recyclables,
  • Rapidité de montage puisque les éléments sont créés en atelier.

L'inconvénient du bois reste son coût plus élevé que les autres matériaux classiques.

Zoom sur l'extension bois, l'agrandissement préféré des Français

Extension bois L'extension bois

Si l'ossature bois séduit de plus en plus de particuliers en quête de mètres carrés supplémentaires, ce n'est pas pour rien. Le bois, matériau écologique et 100% recyclable, bénéficie de qualités indéniables pour ce type de construction : souple, léger, résistant... Que demander de plus ?

Si vous choisissez un autre procédé constructif (pour des contraintes budgétaires par exemple), rien ne vous empêche d'apporter une touche de bois grâce à un bardage bois.

Contactez votre interlocuteur local

Comment choisir le type d'agrandissement à privilégier ?

L'écueil quand on pense agrandissement, c'est de penser augmentation de volume uniquement. En construisant simplement un bloc supplémentaire sans vous soucier de l'harmonie architecturale, vous risquez dans certains cas de créer un décalage architectural trop important avec le reste du bâti. C'est d'autant plus important quand vous avez une maison "atypique".

C'est en travaillant sur les plans que vous ferez certainement votre choix. Avec différentes simulations d'agrandissement, vous arriverez à éliminer celles qui ne vous plaisent pas au niveau architectural.

A vous de choisir votre fil conducteur qui vous guidera dans ce choix :

  • Un agrandissement en parfaite harmonie avec le style actuel, reprenant les codes architecturaux existants, la même toiture, les mêmes finitions.
  • Une extension résolument contemporaine qui peut donner du cachet à un pavillon sans charme particulier ou renforcer l'aspect singulier d'une demeure ancienne, par exemple.

Par ailleurs, il existe deux grandes familles d'extension :

  • Les extensions accolées : dans le prolongement horizontal de votre maison ou en hauteur, l'extension accolée offre un prolongement à votre habitation actuelle. Elles apportent des mètres carrés supplémentaires, bénéficiant à l'ensemble de la maison. C'est alors l'occasion de repenser la distribution des pièces, de décloisonner, etc.
  • Les extensions non attenantes : elles sont choisies quand les mètres carrés doivent apporter du confort supplémentaire mais dans un cadre indépendant. Il peut s'agit d'un appartement à louer (occasionnellement ou toute l'année), d'un garage faisant office de salle de loisirs, d'un studio pour accueillir famille et amis de passage. Il peut aussi s'agir d'une construction annexe à votre habitation pour une cuisine d'été ou un pool house, par exemple.
Demandez un chiffrage

Comment agrandir une maison ancienne ?

Vous habitez dans une belle longère ? Vous avez acquis récemment une maison des années 30 ? Votre maison de maître aurait besoin d'être agrandie ?

Pour agrandir une maison en pierre, par exemple, plusieurs options s'offrent à vous. Vous pouvez moderniser le bâti originel avec une extension contemporaine ou créer une extension traditionnelle qui respectera ses codes architecturaux.
Pour savoir comment faire un choix conceptuel en connaissance de cause, il est important de connaître toutes les possibilités d'agrandissement par type de maison.

L'extension avec toit plat, un choix souvent plébiscité

Une grande part des propriétaires de maison ancienne font le choix de l'extension à toit plat lorsqu'il décide d'agrandir. Les atouts du toit plat sont :

  • éviter la perte d'espace sous les pans d'un toit classique.
  • Investir un maximum de mètres carrés créés.
  • Le toit plat fonctionne autant sur les agrandissements accolés que les extensions indépendantes.
  • Le coût est moindre pour un toit plat.

Agrandir sa maison avec un cube permet de créer une rupture architecturale marquée, et desublimer l'existant. Ceci est d'autant plus vrai lorsque les matériaux sont mixés harmonieusement. C'est pourquoi il est souvent recommandé par nos spécialistes de retenir la solution de l'extension bois pour agrandir une maison en pierre.

Profitez de votre visite conseils gratuite

Le prix au m²

Type d'agrandissementPrix / m²
Extension 1 800 Euros à 4 000 TTC /m²
Surélévation de maison 1 800 Euros à 4 000 TTC /m²
Véranda 1 500 Euros à 3 500 TTC /m²
Garage 1 500 Euros à 3 200 TTC /m²

A titre indicatif, voici quelques fourchettes de prix pour une extension de 30 m2 :

  • Extension véranda : de 45 000 à 105 000 € TTC.
  • Agrandissement en bois : de 60 000 et 114 000 € TTC.
  • Pour un agrandissement en brique : de 54 000 à 114 000 € TTC.
  • Extension en parpaings : de 54 000 à 114 000 € TTC.
Demandez un chiffrage

Quelle est la règlementation en vigueur en 2021 ?

Plan local d'urbanisme (PLU), règlementation thermique (RT), formalités administratives... Il n'est pas toujours évident de s'y retrouver ! Camif Habitat vous accompagne pour comprendre quelle est la règlementation pour l'extension de votre maison ?

Permis de construire ou déclaration préalable ?

Pour savoir s'il faudra un permis de construire pour votre extension de maison, il faut se poser deux questions :

  • Est-ce que la commune dans laquelle je réside est régie par un PLU ?
  • Quelle superficie dois-je créer ?

En dessous de 5 m2, aucune déclaration n'est à faire. Par contre, si après ce modeste agrandissement votre maison fait plus de 150 m2, vous devrez obligatoirement avoir recours à un architecte, quelle que soit la taille de votre extension.

Pour un agrandissement inférieure à 20m² (40m² si zone couverte par un PLU), une déclaration préalable en mairie suffit. Au-delà, il faut faire une demande de permis de construire.

Bon à savoir : Dès lors que la superficie globale de votre habitation dépasse les 150m², il vous faudra obligatoirement recourir à un architecte pour votre extension de maison.

Contactez votre interlocuteur local

Comment faire un plan d'extension idéal ?

Concevoir le plan d'un agrandissement de maison (en 2D et/ou en 3D) n'est pas donné à tout le monde. Chez Camif Habitat, nous considérons qu'un tel projet d'extension ne peut être réussi sans un plan bien conçu. Effectivement, l'étape du plan est une étape à ne pas négliger puisqu'elle permet de :

  • visualiser les différentes solutions architecturales qui s'offrent à vous
  • identifier les éventuelles contraintes techniques
  • ajuster les propositions en fonction de votre budget

Faire construire une extension de maison avec Camif Habitat

À partir d’un plan, de l’étude de votre environnement, de l’évaluation des contraintes techniques, légales, ou budgétaires, du souci de s’inscrire dans le cadre d’une démarche de qualité environnementale, le travail du maître d’œuvre ou architecte Camif Habitat vous aidera à accéder à l’agrandissement de maison individuelle de vos rêves.

Au-delà de la conception de votre extension, Camif Habitat est également en mesure de vous accompagner tout au long du chantier, de la recherche des artisans, à leurs plannings d’intervention en passant par le suivi du chantier, en votre nom. Ainsi, le chantier est mené en toute sérénité pour vous avec un regard expert.

Pour débuter votre projet dans les meilleurs conditions, Camif Habitat vous propose une visite conseils gratuite et sans engagement avec votre interlocuteur local.

Vous êtes en panne d’inspiration ? Vous savez déjà quelle pièce agrandir (ou créer) ? Vous souhaitez être accompagné tout au long de vos travaux d’agrandissement ? Camif Habitat vous invite à découvrir quelques-unes de ses photos d’extension de maison !

Tout savoir sur l'extension

Tout savoir sur l'extension

Téléchargez la brochure

Nos réalisations en extension

Surélévation d’une maison dans le Var (83)

Extension

Extension bois d’une maison en Moselle (57)

Extension

Profitez des Atouts Camif Habitat

Prix / délais / qualité
garantis par contrat
*Assurance Dommages-Ouvrage
Prise en charge
de votre projet de A à Z
Accompagnement personnalisé
de notre maître d'oeuvre

Nos avis clients sur l'extension

Création extension à CHATEAURENARD (13)

Oui nous avins été satisfaits, même si avec le Covid, çà a pris un peu de retard

Divers travaux à COLOMIERS (31)

Très bon chargé d'affaires en ce qui nous concerne. Notre projet c'est bien déroulé, un délais respecté avec des artisans vraiment "professionnels". Avec Camif Habitat nous avons retrouvé le sens du mot professionnel.

Contactez notre professionnel local

1 / 2 Votre projet
Oui Non
Suivant
2 / 2 Vos coordonnées
Précédent