Pensez au vitrage intelligent

    Dites nous tout !

    1/2

    Votre projet



    Besoin d'un architecte ou maître d'oeuvre

    Décrivez votre projet travaux

    * Champs obligatoires

    Suivant

    2/2

    Vos coordonnées





    Précédent

    * Champs obligatoires

    Changez vos fenêtres et imaginez que vos fenêtres puissent se nettoyer toutes seules ;  imaginez qu’elles puissent générer de la chaleur ou au contraire faire barrière aux rayons du soleil sur le même principe qu’un store… Autonettoyantes, chauffantes ou éclairantes, ces vitres perfectionnées sont déjà sur le marché et  peuvent désormais changer d’état en fonction de l’environnement… ou de vos envies.

    L’INNOVATION AU SERVICE DE LA RENOVATION

    Face à une réglementation thermique qui se durcie, des innovations se font jour notamment autour des vitrages intelligents. Le 1er d’entre eux par sa popularité, est le vitrage anti-pluie. Même s’il reste cher et majoritairement utilisé dans l’automobile, ce verre hydrophobe a de beaux jours devant lui sur le marché de la rénovation de l’aménagement de l’habitat ou celui de la construction. La vitre auto-nettoyante va encore plus loin ; recouverte d’un revêtement spécial, elle n’accroche ni eau ni poussière, et reste propre plus longtemps. Idéal pour nos cuisines ou nos salles de bains !

    Existent également les vitrages isolants ou électrochromes : en touchant la surface de la vitre, les rayons du soleil déclenchent une réaction chimique provoquant la coloration du vitrage. Artificiellement opacifiée, la vitre laisse passer moins de lumière, donc moins de chaleur. Plus ingénieux qu’un store, et surtout automatique !

    LA REGULATION THERMIQUE

    Les vitrages modernes peuvent également produire de la chaleur. Grâce à la stimulation électrique de particules d’argent appliquées sur le vitrage, on fait monter la température des vitres. Cette innovation peut améliorer sensiblement le confort général de votre habitation ou, peut permettre, pour ceux confrontés à de fortes contraintes climatiques hivernales, de déneiger des parties de bâtiments difficiles d’accès, sans intervention humaine.

    Grâce à un procédé de vitrages multiples (multi couches), il n’ya quasiment pas de déperdition énergétique. Mieux encore, la surface chauffante du verre élimine le courant d’air froid et la sensation de paroi froide et empêche l’apparition de condensation.

    Citons également l’existence de vitrage pare-flammes, alliant résistance et créativité et utilisé dans de nombreuses entreprises et usines ou les vitrages feuilletés à cristaux liquides qui changent d’état, de transparent à translucide (opaque), permettant d’imaginer qu’une pièce pourra prendre désormais plusieurs fonctions selon nos besoins. Le vitrage à adaptation sera alors un outil pour faciliter la modularité des lieux.

    Même si elles participent à l’amélioration énergétique globale, ces fenêtres sont encore trop onéreuses pour se généraliser rapidement dans les maisons françaises et pour devenir un réflexe dans les projets de travaux de rénovation énergétique à venir.