L’étai de Damoblès pour soutenir et prévenir un effondrement

L'étai de Damoblès pour soutenir et prévenir un effondrement

    Un projet ?

    Simple et rapide, réponse sous 48h !

    1/2

    Votre projet



    Besoin d'un architecte ou maître d'oeuvre

    Décrivez votre projet travaux


    * Champs obligatoires

    Suivant

    2/2

    Vos coordonnées





    Précédent

    * Champs obligatoires

    Au cours d’un chantier de rénovation ou de construction, il est très courant d’utiliser des étais. Mais dans quelle situation faut-il y avoir recours ? Comment choisir le bon étai ? Quel poids peut supporter un étai ? Camif Habitat fait le point pour vous.

    À quoi sert un étai ?

    Le mot « étai » vient du vieux français « estache » qui voulait dire « poteau » ou « butoir de porte ». C’est en effet une longue pièce, souvent en métal, servant à soutenir provisoirement le poids d’une structure lors d’une rénovation de toiture, lorsque la structure menace de s’effondrer ou encore lors de la suppression d’un mur porteur par exemple. Elle en assure alors le maintien. Sans, c’est pièce de soutien, adaptée en hauteur entre le sol et la partie à soutenir, le risque d’écroulement est important. Quand la structure d’un bâtiment est fragilisée ou lors de travaux de rénovation, les artisans du bâtiment, souvent les maçons, utilisent des étais pour éviter l’effondrement qui pourrait produire de sérieux dommages. En effet, le principal risque est de se retrouver enseveli. Le chantier peut aussi prendre beaucoup de retard et des coûts non anticipés peuvent s’ajouter en cas d’effondrement, avec le déblaiement et la reconstruction.

    Il étai une fois…

    Les étais ont été utilisés dans des structures très anciennes. Moins sophistiqués qu’aujourd’hui, les premiers étais étaient en bois et servaient à soutenir les parois dans des structures creusées. Aujourd’hui, leurs caractéristiques sont variées et les étais sont normalisés pour supporter des charges plus ou moins importantes. Suivant leur destination, leur position et leur fonction, l’étai prend différents noms. On parle alors de blindage, de chandelle, de contrefiches, de chevalement, d’étançon, etc.

    Trouver votre interlocuteur local/implantation-locale/Je me lance !

    Trouver votre interlocuteur local

    Comment choisir un étai ?

    Quelle que soit la nature de vos travaux, différents étais répondent à vos besoins :

    L’étai de maçon peint

    L’étai de maçon peint peut être disponible avec un écrou acier ou un écrou fonte. Selon la hauteur de l’étai, la charge maximale supportée en différente.

    L’étai de maçon galvanisé

    L’étai de maçon galvanisé est principalement affecté aux légers travaux d’intérieurs. Ils peuvent supporter des charges allant jusqu’à 2,5 tonnes.

    L’étai tirant poussant

    La particularité de l’étai tirant poussant est sa robustesse. Pouvant supporter d’importantes charges, il participe au soutien de coffrages. Il possède un écrou en fonte ou un filetage apparent.

    Quel poids peut supporter un étai de chantier ?

    En Europe, la norme NF.EN.1065 spécifie les exigences de conception et de calcul des étais de soutènement. Cette norme définit également des charges d’utilisation admissibles pour différents types d’étais en fonction de leur longueur et de leur matériau.

    Par exemple, un étai de maçon peut soutenir de 500 kg (pour une longueur de 50 cm) à 1 700 kg (pour une longueur de 5 m).

    Comment fonctionne un étai ?

    Un étai fonctionne en transférant la charge de la structure à un sol stable. Les étais sont généralement constitués d’un tube télescopique réglable en hauteur et d’une base qui s’appuie contre le sol. La charge de la structure est transmise à l’étai par une tête ou une assiette située à l’extrémité supérieure de l’étai.

    Lors de son installation, la hauteur de l’étai peut être ajustée pour correspondre à la hauteur requise pour supporter la structure ou l’élément de construction. Cela peut être réalisé en utilisant un mécanisme de réglage intégré à l’étai, tel qu’une vis ou un système hydraulique, qui permet d’augmenter ou de diminuer la longueur de l’étai.

    L’étai empêche ainsi la structure de s’affaisser ou de se déformer. La structure est stabilisée jusqu’à ce que les travaux de réparation ou de construction soient terminés.

    Parlons de votre projet/demande-devis/Je prends RDV !

    Parlons de votre projet

    Pour des travaux de structure, faites appel à un architecte

    L’étai est un outil souvent utilisé quand on vient à modifier la structure d’un bâtiment. Si vous envisagez de réaliser d’importants travaux impliquant par exemple l’abattage d’un mur ou le percement d’un sol, mieux vaut faire appel à un architecte DPLG (Diplômé Par Le Gouvernement).

    On pense souvent qu’il est possible de se passer d’un architecte pour réaliser des économies sur les travaux, mais de nombreux avantages s’offrent à vous en faisant intervenir un architecte.

    Avant les travaux, il écoute votre besoin et vos envies et étudie la faisabilité des travaux. Cette étape est primordiale pour ne pas perdre de temps et de l’argent sur le projet. Le cas échéant, il vous conseille et vous propose des solutions mieux adaptées pour répondre à votre cahier des charges et respecter votre budget. Il prend alors en charge la conception des travaux.

    Pendant les travaux, il s’assure fréquemment de la qualité des travaux et endosse le rôle de maître d’œuvre en coordonnant les différents intervenants. Dans le cas de l’abattement d’un mur porteur durant les travaux, l’architecte va s’assurer de la bonne utilisation de l’étai pour ne pas mettre en danger la structure du bâtiment.

    Après les travaux, l’architecte vous assiste dans la réception du chantier, étape importante dont l’objectif est de lever les réserves à la réception et de les notifier sur le procès-verbal de réception. Il assiste alors le maître d’ouvrage, en l’occurrence vous, pour que les artisans reprennent les réserves qui ont été levées.

    Vous avez un projet de travaux ? Confiez-le à nos experts Camif Habitat !

    Vous souhaitez lancer des travaux de rénovation dans votre appartement ou votre maison ? Appuyez-vous sur le savoir-faire Camif Habitat, éprouvé depuis plus de 20 ans ! Nos professionnels vous proposeront une solution adaptée à vos envies et à la configuration de votre habitation. Rien de tel qu’un accompagnement personnalisé pour valoriser votre habitation en l’agrandissant. Et avec notre solution « clé en main » vous avez la garantie d’un prix ferme et définitif avant de lancer les travaux.

    Vous êtes prêt à vous lancer dans la construction de votre extension en portant une attention particulière à la jonction ? Profitez d’une visite-conseils gratuite et sans engagement pour échanger avec nos professionnels Camif Habitat proches de chez vous !