Quel matériau choisir pour un escalier extérieur ?

Quel matériau choisir pour un escalier extérieur ?

    Un projet ?

    Simple et rapide, réponse sous 48h !

    1/2

    Votre projet



    Besoin d'un architecte ou maître d'oeuvre

    Décrivez votre projet travaux


    * Champs obligatoires

    Suivant

    2/2

    Vos coordonnées





    Précédent

    * Champs obligatoires

    L’escalier extérieur répond d’abord à un besoin fonctionnel ou technique comme d’accéder à une terrasse ou à un jardin. Mais c’est aussi un accessoire décoratif qui donne du style et crée une ambiance. Le choix des matériaux se révèle donc essentiel, que ce soit en construction ou en rénovation de maison. On vous guide dans la sélection de la matière idéale pour votre escalier extérieur.

    Comment construire un escalier extérieur ?

    1. Définir votre projet d’escalier

    Avant de choisir le matériau pour votre escalier, il est important de cerner vos besoins réels sur le plan technique. Par exemple, la donne ne sera pas la même si vous prévoyez de construire quelques marches d’accès ou un véritable escalier qui a pour but de relier le jardin et votre intérieur. Forcément, plus l’escalier est imposant ou de forme particulière, plus la réalisation deviendra complexe.

    Certains escaliers s’achètent prêt à poser, d’autres exigent des travaux. Un architecte Camif Habitat vous accompagnera dans la conception et la réalisation de votre projet.

    2. Choisir les matériaux adaptés à un escalier d’extérieur (pierre / béton / métallique /, etc.)

    Il est évident qu’un escalier extérieur est soumis à des contraintes différentes de celles d’un escalier intérieur. Il est en particulier exposé à de très fortes variations climatiques, au froid, à la pluie, la neige ou encore le soleil. Il est ainsi indispensable que le matériau utilisé soit résistant ou traité pour l’être.

    Trouver votre interlocuteur local/demande-devis/Je me lance !

    Trouver votre interlocuteur local

    On retrouve trois matériaux principaux qui ont chacun leurs atouts :

    Afin de sélectionner le matériau adapté, pensez à l’entretien, mais surtout à la sécurité de votre structure.

    Comment faire un escalier extérieur en béton ?

    Le béton est la star de l’escalier d’extérieur, car il se montre résistant, durable et n’oblige aucun entretien. Vous pouvez choisir un effet brut ou l’habiller avec un autre matériau comme du carrelage par exemple. Il a l’avantage d’être économique et offre différentes possibilités de finitions pour s’adapter à tous les styles.

    Si vous optez pour un escalier en béton, vous devrez déterminer le nombre de marches en fonction de la hauteur entre vos deux niveaux. Ensuite, il faudra préparer le coffrage, qui est une structure temporaire qui donne sa forme au béton armé. Après avoir coulé le béton dans le coffrage, vous le laisserez durcir avant de retirer le coffrage et de procéder à la finition décorative.

    Quel bois pour un escalier extérieur ?

    Le bois est un classique. On l’apprécie pour son apparence naturelle et chaleureuse. Par contre, il faut bien choisir l’essence, pour éviter un escalier extérieur en bois qui pourrit ou se détériore trop rapidement. Le vrai point faible de cette matière est l’entretien régulier qu’elle demande.

    Les bois exotiques comme le teck ou l’ipé sont souvent recommandés pour leur grande durabilité et leur résistance aux conditions extérieures. Le chêne est également une option viable, bien qu’un peu plus coûteuse. Le Pin du Nord, notamment celui qui pousse dans les régions scandinaves, est aussi un choix judicieux pour sa résistance naturelle aux températures froides. Enfin, n’oubliez pas que le bois choisi doit être traité pour résister à l’humidité et aux insectes, particulièrement par un traitement autoclave.

    Le retour du métal pour un escalier extérieur

    Le métal est facile à utiliser et à poser, particulièrement grâce à sa légèreté. Il se décline en plusieurs matériaux : acier, inox, alu ou fer forgé.

    Comme le bois, il exige des traitements (pour qu’il résiste dans le temps et soit protégé contre les changements climatiques) et de l’entretien. Il offre un style moderne et est fréquemment associé à du bois pour l’aspect esthétique et le confort d’utilisation.

    Parlons de votre porjet !/demande-devis/Je prends RDV !

    Parlons de votre porjet !

    3. Quelle forme pour un escalier dans le jardin ?

    L’escalier extérieur peut prendre différentes formes selon le relief du terrain et l’effet esthétique souhaité. Il peut être droit, tournant, circulaire ou en colimaçon, en fonction de l’espace disponible et du style architectural que vous souhaitez donner.

    • L’escalier droit est le plus simple à construire et à utiliser. Il convient parfaitement pour les terrains en pente douce.
    • L’escalier tournant ou en colimaçon est idéal pour les terrains très pentus ou lorsque l’espace est limité. Il offre également un design original et élégant.
    • L’escalier à paliers permet d’adoucir la pente et de créer des zones de repos. Il est particulièrement adapté pour les grands jardins en pente.


    4. Comment décorer un escalier extérieur ? 

    La fonctionnalité et la sécurité ne doivent pas faire oublier le style. En effet, un escalier d’extérieur s’intègre à un environnement, un jardin ou une maison. Il est préférable de choisir le matériau afin qu’il s’accorde au mieux avec l’esprit souhaité.

    Par exemple, le bois ou la pierre évoque la nature et l’authenticité ; le métal ou le béton apporte une ambiance contemporaine, voire industrielle. De son côté, le carrelage propose une grande diversité de styles (aspects, coloris…) qui pourra s’adapter à tous les extérieurs sans difficultés.

    Quelques options pour l’habillage décoratif

    • Peinture pour apporter une touche de couleur ou de texture.
    • Carrelage se déclinant en de nombreux styles et résistant bien aux intempéries.
    • Pierres naturelles qui apportent un aspect authentique et chaleureux.
    • Plantes pour intégrer l’escalier à votre jardin.
    • Luminaires pour mettre en valeur votre escalier de nuit.

    Comment faire un escalier extérieur dans une pente ?

    Pour réaliser un escalier extérieur dans une pente, commencez par prendre les mesures exactes de la pente et définissez le nombre de marches nécessaires. Il vous faut ensuite choisir le matériau de construction. Le bois offre un aspect naturel, le béton une grande durabilité, tandis que le métal apporte une touche moderne.

    Une fois le matériau décidé, déterminez la largeur de l’escalier, qui doit être suffisante pour permettre une circulation confortable. Pensez aussi à l’orientation de l’escalier, afin qu’il s’intègre harmonieusement à votre extérieur.

    Enfin, prévoyez des poignées ou des rampes pour assurer la sécurité des utilisateurs. Il est également conseillé d’intégrer un système d’éclairage pour faciliter l’accès de nuit.

    Voici un exemple d’étapes à suivre pour construire un escalier extérieur dans une pente :

    • Mesure de la pente et calcul du nombre de marches
    • Choix du matériau
    • Détermination de la largeur de l’escalier
    • Orientation de l’escalier en fonction de l’environnement
    • Installation de poignées ou de rampes
    • Intégration d’un éclairage extérieur.
    Partant pour nous rencontrer ?/demande-devis/Je veux une visite !

    Partant pour nous rencontrer ?

    Quelles sont les normes pour un escalier extérieur ?

    Pour garantir la sécurité des utilisateurs, la construction d’un escalier extérieur doit respecter certaines normes.

    • Dimensions des marches : La hauteur réglementaire des marches varie entre 16 et 21 cm, avec une uniformité requise pour ne pas déséquilibrer l’utilisateur. Le giron, c’est-à-dire la profondeur de la marche, doit se situer entre 21 à 32 cm.
    • Largeur de l’escalier : La largeur minimale est définie en fonction des murs qui l’entourent. Si l’escalier est libre des deux côtés, la largeur minimale est de 1,20 m. S’il y a un mur d’un côté, la largeur doit être de 1,30 m, et s’il est placé entre deux murs, la largeur doit être de 1,40 m.
    • Présence d’un garde-corps : Les normes imposent que les escaliers soient équipés de garde-corps d’une hauteur minimum de 90 cm de chaque côté de l’escalier. De plus, une zone de sécurité obligatoire est à prévoir sur ces garde-corps d’une hauteur minimum de 45 cm en partant du bas.
    • Installation d’un palier : Si une volée d’escalier (série continue de marches) dépasse 25 marches, un palier intermédiaire est nécessaire.

    Ces normes peuvent varier en fonction de l’usage de l’escalier (privé, public, industriel…) et du type de bâtiment (résidentiel, ERP…). Il est donc recommandé de se référer aux normes en vigueur pour la construction d’escaliers extérieurs.