Chambre d’hôtes et gîte : quelle est la règlementation en terme d’accessibilité ?

Chambre d’hôtes et gîte : quelle est la règlementation en terme d’accessibilité ?

    1/2

    Votre projet



    Besoin d'un architecte ou maître d'oeuvre

    Décrivez votre projet travaux


    * Champs obligatoires

    Suivant

    2/2

    Vos coordonnées





    Précédent

    * Champs obligatoires

    Les maison d’hôtes et autres gîtes ne cessent d’accueillir de plus en plus de clients aussi fidèles qu’avertis. Un certain nombre de normes de sécurité et de critères d’accessibilité sont néanmoins à respecter. Ce qu’il faut savoir sur le sujet.

    Veiller au respect des normes de base

    Électricité, plomberie, chauffage… autant de points des installations d’une chambre d’hôtes ou d’un gîte qu’il est crucial de mettre aux normes de sécurité. L’électricité commence à dater ? Dans ce cas, il est urgent de tout revoir. Idem pour les vieilles installations de chauffage qu’il conviendra de remplacer par des radiateurs dits « radians » par exemple. Favoriser également les flexibles en remplacement de la tuyauterie en plomb est une autre piste à suivre.

    Penser à l’accessibilité des ‘PMR’

    Dans la même veine, penser à l’accessibilité du lieu pour les Personnes à Mobilité Réduite est une excellente idée car s’il elle n’est pas encore une obligation, elle pourrait vite le devenir. Aussi, réfléchir d’ores et déjà à aménager votre salle de bain avec suffisamment d’espace par exemple est souhaitable : des salles de bains qui permettent une rotation d’un fauteuil roulant en toute simplicité avec des portes d’une largeur d’au moins 90 cm.

    La sécurité incendie

    Pour une meilleure protection des personnes, dès 2015, toutes les habitations devront être équipées de détecteurs de fumée appelés également Détecteur Autonome Avertisseur de Fumée, chambre d’hôtes et gîte compris. Prendre les devants dès à présent est donc nécessaire!

    Autant de points sur lesquels les propriétaires d’une maison d’hôtes ou d’un gîte devront être vigilants! Le recours à un expert en normes d’habitation peut à ce titre être tout à fait légitime.