Entamer des travaux de remise aux normes électriques

    Dites nous tout !

    1/2

    Votre projet



    Besoin d'un architecte ou maître d'oeuvre

    Décrivez votre projet travaux

    * Champs obligatoires

    Suivant

    2/2

    Vos coordonnées





    Précédent

    * Champs obligatoires

    L’électricité défectueuse au sein d’une habitation met en danger votre bien et votre famille. Les risques d’incendie ou d’explosion causés par le non-respect des normes sont des motifs récurrents d’accidents domestiques. Comment entreprendre une rénovation électrique ? On vous dit tout.

    Remise aux normes électriques : évaluer son installation électrique


    Les normes qui cadrent une installation électrique évoluent régulièrement afin d’assurer la sécurité. La plus récente date de 2015, il s’agit de la NFC 15-100. C’est celle qu’il faudra respecter si vous souhaitez rénover votre installation. Si votre électricité date d’une vingtaine ou d’une dizaine d’années, il est quasi certain que des modifications s’imposent ! Mais encore faut-il évaluer la dangerosité ou les faiblesses du système en place. Une électricité vieillotte ne présente pas forcément de risque imminent.

    Afin de connaître précisément les limites ou dangers de votre installation ou son état général, il est préférable de s’adresser à un électricien professionnel ou un architecte Camif Habitat, ils sauront vous conseiller et proposer un diagnostic fiable.


    La norme NFC 15-100


    Cette norme complète une série de normes à travers les années. Elle axe sur la sécurité ou encore sur les économies d’énergie. De ce fait, elle va encadrer le nombre de prises ou d’interrupteurs et leur positionnement, les protections des fils avec des règles sur les gaines de protection etc.

    Lors du diagnostic préalable, différents points sont à contrôler en priorité :

    • L’armoire électrique
    • La présence indispensable d’une prise de terre
    • Différentes protections pour sécuriser l’ensemble du dispositif
    • Une attention particulière est accordée aux pièces d’eau et en premier lieu à la salle de bains.

    Définir vos besoins avant la remise aux normes électriques


    La sécurité est certes vitale, mais si vous procédez à la rénovation électrique de votre domicile, cela va engendrer des travaux d’ampleur. Autant procéder à l’analyse de vos besoins pour vous assurer une installation sécurisée ET en accord avec votre consommation. Pourquoi ? Si le système est adapté, meilleure sera votre consommation. Afin d’estimer vos besoin avec justesse, vous pouvez avoir recours à un professionnel ou procéder seul en étant attentif aux points suivants :

    • Lister les appareils électriques que vous possédez et la puissance qui s’y rapporte
    • Envisagez différents scénarios de fonctionnement. En effet, les appareils tournent rarement la nuit ou tous en même temps.

    Ainsi vous pourrez déduire la puissance nécessaire en additionnant l’ensemble des équipements. Les besoins se situent dans une fourchette de  9kWh à 35 kwh environ selon le type de bien, la superficie, l’activité, le chauffage etc. De vos équipements et de la puissance sollicitée découlera aussi la taille de votre armoire électrique et de ses dispositifs.


    Prises, interrupteurs : mieux vaut trop que pas assez


    En plus de la sécurité et de l’économie d’énergie, pensez aussi au confort. Et ce dernier va être influencé notamment par le nombre de prises ou interrupteurs, la facilité d’accès. La fonctionnalité a une place importante dans une installation électrique. Si vous lancez ce chantier, prévoyez large pour ne pas avoir à y revenir trop rapidement.

    La rénovation électrique de votre logement apporte une réelle plus-value à votre bien.