Comment agrandir une maison provençale ?

    1/2

    Votre projet



    Besoin d'un architecte ou maître d'oeuvre

    Décrivez votre projet travaux

    * Champs obligatoires

    Suivant

    2/2

    Vos coordonnées





    Précédent

    * Champs obligatoires

    Quelles sont les particularités d’une maison provençale à agrandir ?

    Dans le Sud-Est de la France, entre Alpilles et Lubéron, la Provence accueille classiquement trois grands types de maisons dites provençales :

    Le mas

    Ancienne ferme rurale de Provence, le mas est une bâtisse qui par tradition est une succession de bâtiments divers ajoutés au fil des années autour d’un corps de ferme principal. La disposition classique d’un mas s’articule autour d’une cour carrée bordée de bâtiments agricoles comme la bergerie, le chai, etc. Parfaitement adapté au climat local, le mas est orienté plein sud pour profiter au maximum du soleil. Les ouvertures au Nord sont très petites pour protéger la maison du mistral. Le mas provençal est quasi toujours construit en pierre locale. La toiture à deux pentes est traditionnellement basse, recouverte de tuiles. Certains mas sont à étage. La plupart sont en pierres apparentes.

    La bastide

    Ce type de bâtiment provençal est l’équivalent d’une maison de maître en Provence. Construites en pierres locales pour la plupart par des riches familles, pour servir de lieu de villégiature pendant la belle saison, la bastide a un aspect cossu et massif. La construction de ce type de maison est assez codifiée. Sous un toit 4 pentes en tuiles assez plat, l’on retrouve un bâti symétrique comprenant généralement un rez de jardin et deux étages, avec des fenêtres hautes. Ces dernières donnent sur un jardin en espaliers et non plus sur une cour comme le mas. L’ensemble de la construction est recouverte d’un enduit dans les tons ocre ou blancs.

    La maison de village

    Petite et étroite, la maison de village vient s’inscrire dans un dédale de rues typiques des baux de Provence. Elle se décline le plus souvent sur la base d’un rez-de-chaussée réservé à la salle commune et un étage où l’on retrouve une voire deux chambres. Certaines maisons de village sont coiffées d’un grenier qui peut parfois être aménageable. Le toit est souvent à deux pentes assez plates en tuiles de pays.

    Quelle extension pour une maison provençale ?

    Selon les typicités de la maison, l’agrandissement peut être assez différent :

    • Sur un mas, il est possible d’ajouter une extension dans le prolongement de l’existant ou sous forme d’extension de maison en L pour fermer la cour. Dans ce cas, l’extension est de plain-pied. Quand la place manque sur le terrain, la création d’un étage sur le bâtiment principal en surélévation peut aussi être une option.
    • Sur une bastide, la cohérence de la construction symétrique typique du 17e siècle limite les possibilités d’extension sur les façades mis à part une véranda. Restent les pignons sur lesquels il est possible d’imaginer une succession de bâtiments bas.
    • Enfin, sur une maison de village, bien souvent la place manque de plain-pied.

    L’extension se limite ainsi à une surélévation quand cela est possible.

    Vous souhaitez en savoir plus sur les possibilités d’extension de maison provencale ? Contactez-nous !