Architecture en région : la Bretagne

Architecture en région : la Bretagne

    1/2

    Votre projet



    Besoin d'un architecte ou maître d'oeuvre

    Décrivez votre projet travaux

    * Champs obligatoires

    Suivant

    2/2

    Vos coordonnées





    Précédent

    * Champs obligatoires

    La longère

    La maison bretonne typique est en réalité multiple car quatre grandes familles d’habitations sont représentatives de cette belle région de France, qui compte parmi les préférées des Français.

    Maison rurale typique, la longère est de forme allongée, basse et sans étage. Bâtie de plain-pied, le granit est en grande partie utilisé pour la construction de ses murs.

    Le nom de longère provient de la distribution singulière des différentes pièces à vivre, conçues en enfilade et sans séparation.

    Une cour est généralement présente. Le toit est pour sa part couvert le plus généralement à l’aide d’ardoise, et affiche deux pentes. Des pentes assez fortes, car même si la région est sublime, le temps y est parfois capricieux.

    Le pentis

    Le pentis est l’habitation typique des pêcheurs de la région. Dans son architecture la plus représentative, le pentis est constitué de deux pièces situées au rez-de-chaussée et d’une pièce complémentaire sous le toit. Le toit présente également deux pentes agrémentées de petites ouvertures appelées  “lucarnes”.

    Trouver votre interlocuteur local/implantation-locale/Je découvre !

    Trouver votre interlocuteur local

    La maison à avancée

    Bien représentative de l’architecture traditionnelle bretonne, la maison à avancée se caractérise par une avancée latérale du pignon sur lequel le toit s’appuie, présentant également une forte pente afin de favoriser l’écoulement des eaux pluviales ou plus rarement de la neige.

    Les malouinières

    Apparentées à des manoirs ou des maisons d’architecte, les malouinières sont des témoins de l’époque du 16ème et 17ème siècle. Ce furent des propriétaires de bateaux qui en commandèrent la construction, faisant office de maison de campagne.

    Maison à étage présentant un toit à quatre pentes cette fois, les malouinières sont recouvertes de l’ardoise traditionnelle bretonne, variant du bleu sombre au noir.

    Bâties en pierre, généralement le granit, elles présentent de belles et larges caves où étaient stockées à l’époque diverses marchandises.

    Il faut savoir également que d’autres matériaux pouvaient entrer en œuvre comme le chaume pour le toit, la paille ou encore le seigle séché. L’orientation est généralement plein Sud avec cependant un pan côté Ouest afin de se protéger du vent.