Les 7 étapes fondamentales de l’extension de maison en bois

    1/2

    Votre projet



    Besoin d'un architecte ou maître d'oeuvre

    Décrivez votre projet travaux

    * Champs obligatoires

    Suivant

    2/2

    Vos coordonnées





    Précédent

    * Champs obligatoires

    Vous avez un projet de création d’une extension ? En misant sur l’extension de maison en bois, vous bénéficiez d’une rapidité dans la construction, de coûts réduits et d’une large modularité. En quelques semaines, toutes les étapes de conception et de réalisation peuvent être réalisées pour obtenir une extension de maison en bois qui répond à l’ensemble de vos attentes. Découvrez maintenant les étapes fondamentales d’un tel projet.

    Première étape : la conception de votre projet d’extension

    En réalisant votre extension de maison avec Camif Habitat, l’architecte local agréé se rend sur place afin de recueillir vos attentes, vos besoins et étudie la faisabilité de votre projet. Il définira avec vous les caractéristiques de votre projet d’extension et notamment sa superficie : souhaitez-vous créer une extension de maison en bois de 20m², 25m², etc. ?
    Expert en bâtiment, il vous donnera également des conseils en matière de structure, de matériaux ou d’apport de lumière et apportera les solutions nécessaires. Il vous proposera alors un projet d’extension répondant à tous vos critères et adapté à votre budget.

    Deuxième étape : les démarches administratives

    On s’occupe de tout et ça change tout !
    Permis de construire ou déclaration de travaux, les démarches ne sont pas les mêmes en fonction de la taille de votre construction. Avec Camif Habitat, les démarches administratives liées à votre projet sont prises en charge.

    Troisième étape : la fabrication des éléments de l’ossature bois

    Les extensions en bois sont conçues et réalisées sur mesure. Chaque pièce doit alors être fabriquée spécialement pour votre projet. Cela n’implique pas forcément un prix plus élevé de l’extension. La facilité et la rapidité de construction va même les diminuer.

    Quatrième étape : les fondations

    Comme toute construction, les extensions en bois demandent la création de fondations. Dans certains cas, des études de sol avec sondage des fondations existantes sont nécessaires pour éviter d’endommager la structure existante.

    Cinquième étape : la construction de la nouvelle structure

    Les différents éléments en bois sont acheminés sur le chantier pour être montés ensemble. Dans un premier temps, les murs porteurs puis la charpentes sont posées. Ensuite il faut couvrir et isoler les nouveaux mètres carrés. Vient ensuite la pose des portes et fenêtres.

    Sixième étape : la jonction

    C’est à ce moment que les deux ensembles ne deviennent qu’un, par l’ouverture du mur de liaison qui les sépare. Cette étape est retardée au maximum afin d’éviter d’ouvrir le bâtiment existant sur l’extérieur.

    Septième et dernière étape : l’aménagement intérieur

    Les étapes de finitions comprennent un certain nombre de lots (création des sols, des plafonds, de l’isolation intérieure, de l’électricité, pose du chauffage et continuité des circuits de plomberie, mise en place du revêtement mural, finitions et décoration).

    Conseils d’architecte : l’extension horizontale modifie la lecture de l’espace de votre maison. Quand la pièce créée n’est pas autonome (comme la création d’une chambre supplémentaire par exemple), elle apporte un espace supplémentaire dans le prolongement d’une de vos pièces existantes. Il faut alors repenser l’aménagement intérieur pour retrouver une cohérence d’ensemble.