Comment construire une extension ?

Comment construire une extension ?

    Un projet ?

    Simple et rapide, réponse sous 48h !

    1/2

    Votre projet



    Besoin d'un architecte ou maître d'oeuvre

    Décrivez votre projet travaux


    * Champs obligatoires

    Suivant

    2/2

    Vos coordonnées





    Précédent

    * Champs obligatoires

    Camif Habitat vous dit tout sur la meilleure façon de s’y prendre pour construire une extension : les étapes, quels modèle, la question de la surélévation, etc.

    Quels sont les modèles possibles d’extension ?

    En matière d’extension, les modèles d’agrandissement sont nombreux et permettent à chacun de trouver celui qui lui plait et qui correspond aux contraintes techniques ou architecturales de sa maison. Vous aurez notamment à choisir la forme, le matériau de l’ossature, le modèle de toit, les ouvertures… sans oublier l’aménagement intérieur, l’isolation, la ventilation.

    Quel que soit le modèle retenu, vous devrez certainement revoir la distribution de tout ou partie des pièces d’un étage (rez-de-chaussée souvent) pour que l’extension se fonde, sans heurts, avec votre habitation actuelle.

    Côté style, à vous de voir si vous misez sur des finitions identiques à votre habitation ou si vous souhaitez y apporter une touche contemporaine, avec une ossature en alu, une verrière, un bardage en bois, etc.

    Trouver votre interlocuteur local/demande-devis/Je me lance !

    Trouver votre interlocuteur local

    Choisir une extension horizontale

    C’est le modèle le plus courant, qui vient souvent dans le prolongement du salon/salle à manger. Accolée à un mur porteur qu’il va falloir ouvrir, l’agrandissement horizontal est idéal pour agrandir la pièce à vivre principal, créer une nouvelle chambre ou un bureau.

    Il peut s’agir d’une extension en parpaing, en ossature bois, de type atelier d’artiste ou véranda. À vous de découvrir les atouts et le charme de chaque solution !

    Miser sur une extension verticale : la surélévation

    La surélévation est un modèle d’agrandissement très apprécié quand le terrain disponible vient à manquer où quand on ne souhaite pas empiéter sur le jardin. C’est une solution plébiscitée dans les zones urbaines à forte densité, comme les grandes villes où l’espace est rare et cher !

    Il faudra veiller à faire une étude préalable du sol et des fondations pour vous assurer que le poids créé par l’étage (total ou partiel) ne sera pas trop lourd pour votre structure actuelle. Il existe bien évidemment des techniques pour renforcer les fondations.

    En extension en hauteur, vous avez bien évidemment l’aménagement de vos combles qui sont des mètres carrés « dormants » que vous pourriez investir après une rehausse. Cela consiste à gagner quelques centimètres en hauteur pour vos murs et ainsi obtenir au moins 1,80 m dans la partie la plus large, permettant de circuler facilement.

    Comment construire une extension ?
    Comment construire une extension ?

    Une extension indépendante

    Vous souhaitez construire un studio indépendant pour les amis de passage, votre jeune adulte, un parent à accueillir, ou pour le mettre en location ? L’agrandissement non accolé est idéal pour assurer l’indépendance des occupants de l’extension tout en étant proches de vous.

    Un agrandissement par le bas !

    Bien plus rare, mais tout à fait envisageable, le décaissement consiste à libérer de l’espace en sous-sol. Quand votre maison à une partie semi-enterrée, ce peut être l’occasion de réfléchir à optimiser le sous-sol en le creusant pour obtenir une belle hauteur sous plafond, et ainsi créer une chambre supplémentaire, un bureau, un atelier. Dans ce cas de figure, comptez sur le savoir-faire et astuces d’un architecte pour gagner en luminosité alors que les ouvertures sur l’extérieur sont rares. De même, vous devrez veiller à une bonne ventilation pour que l’agrandissement ne s’abîme pas dans le temps.

    Parlons de votre projet/demande-devis/Je prends RDV !

    Parlons de votre projet