Construire une surélévation en bois ou en brique ?

    1/2

    Votre projet



    Besoin d'un architecte ou maître d'oeuvre

    Décrivez votre projet travaux

    * Champs obligatoires

    Suivant

    2/2

    Vos coordonnées





    Précédent

    * Champs obligatoires

    Les avantages d’une surélévation bois : légèreté et rapidité d’installation

    Une surélévation bois est une parfaite solution si vous habitez un quartier dense, où les maisons sont souvent mitoyennes ou presque. Là, chaque centimètre gagné compte double et il est peu probable que vous puissiez agrandir votre maison. Les PLU (Plan Locaux d’Urbanisme) ont souvent été revus pour permettre aux familles de rester dans l’agglomération.

    La surélévation en bois ne plaît pas qu’aux amoureux de matériaux recyclables et attentifs aux économies de CO2. Elle limite toute perte de mètres carrés puisque les planches sont peu épaisses, même avec l’isolation. Elle peut être pré-usinée et assemblée rapidement sur place, ce qui a pour avantage de ne pas encombrer le jardin, la cour ou même le trottoir.

    Son prix fait partie de ses principaux attraits : entre 1 800 € (structure seule) et 4 000 € le m² (aménagement et finitions compris). Légère, elle évite de devoir solidifier la structure ancienne. Enfin, elle s’adapte à tous les styles : maison meulière des années 30, maison rapidement construite dans les années 50, pavillon contemporain, etc.

    Les avantages d’une surélévation en brique : quand la tradition l’emporte

    Dans le nord de la France en particulier, la brique marque l’aspect des rues, en alignant des coloris qui vont de l’orange au rose en passant par le… rouge brique. Ce choix tient à l’absence de carrières et à la rareté des grandes forêts. Si vous projetez de construire une surélévation en brique dans une de ces localités, il se peut d’ailleurs que ce soit le seul matériau autorisé.

    Elle possède cependant d’autres avantages : elle respire et évite donc toute accumulation d’humidité. Sa capacité d’inertie permet d’accumuler la chaleur le jour et de la rendre la nuit. Et puis, côté déco, elle fait toujours son petit effet. De plus, la majorité des constructeurs utilisent des briques creuses. Même si elles sont un peu plus lourdes que le bois, elles restent légères et pèsent donc peu sur la structure existante. Côté prix, comptez entre 2 000 euros et 4 000 euros le mètre pour votre nouvel étage en bois.

    Vous vous demandez comment choisir entre le bois et la brique pour votre projet de surélévation ? Vous vous interrogez également entre surélévation bois ou parpaing ? N’hésitez pas à faire appel aux conseils d’un professionnel Camif Habitat de votre région pour vous aider à choisir. Il connaît bien les obligations réglementaires locales et pourra vous établir un premier devis.