Comment rénover une maison à colombages ?

Comment rénover une maison à colombages ?

    Un projet ?

    Simple et rapide, réponse sous 48h !

    1/2

    Votre projet



    Besoin d'un architecte ou maître d'oeuvre

    Décrivez votre projet travaux


    * Champs obligatoires

    Suivant

    2/2

    Vos coordonnées





    Précédent

    * Champs obligatoires

    Quelles sont les caractéristiques d’une maison à colombage ?

    Également appelée maison à pans de bois, la maison à colombages a ce charme typique des maisons bâties à partir du Moyen âge et jusqu’au 19e siècle. On les trouve en grand nombre en Alsace, mais aussi en Normandie, ou encore en Bretagne, en Bourgogne, dans le Pays Basque…

    Trouver votre interlocuteur local

    Quelles sont les étapes d’une rénovation de maison à colombages ?

    La restauration d’une maison à colombage nécessite en amont de poser un diagnostic sur la structure porteuse des murs (autrement dit les pans de bois) et les remplissages des carreaux. Dans les plus anciennes bâtisses, le bois peut avoir souffert des intempéries voire même de remontées humides venant du sol.

    1. La rénovation du gros œuvre

    Quand le bois est pourri par endroit, il peut être remplacé en prenant le soin d’étayer au préalable la maison. Pour des questions de performances d’isolation, le hourdage traditionnel peut être remplacé par des matériaux plus modernes et plus isolants comme du béton cellulaire par exemple, de la brique pleine ou alvéolée, de la laine de bois, de la ouate de cellulose, du liège, etc., qui seront recouverts d’un enduit à la chaux.

    Quand le bâti de la maison est renforcé et réparé, la rénovation de la maison à colombages se poursuit par le remplacement si besoin des éléments de toiture.

    restauration maison calombage

     

    réhabilitation maison colombage

    2. L’isolation

    Pour ce qui concerne l’isolation, deux choix sont possibles pour votre rénovation de maison ancienne :

    • par l’intérieur : le doublage des murs et des combles est réalisé sur la base d’un isolant performant (laine de roche, laine de verre, etc.) recouvert d’un revêtement lisse (plaque de placo-plâtre ou plâtre). Les avantages de cette formule sont multiples (prix abordable, préservation de l’authenticité de la façade, performance), mais les épaisseurs ajoutées empiètent sur la surface intérieure ;
    • par l’extérieur : le doublage des murs et des combles par l’extérieur est réalisé lui aussi sur la base d’un isolant performant recouvert d’un bardage ou d’un enduit. Le principal avantage de cette formule est une performance accrue d’isolation (principe de la double peau). Par ailleurs, la surface intérieure est conservée. Au négatif, la maison perd de son charme puisque les colombages caractéristiques sont recouverts. Le prix de mise en œuvre est également plus élevé que par l’intérieur.

    3. Le second œuvre et les finitions

    Quand l’enveloppe de la maison est remise en ordre et isolée, vient le temps de passer aux remises aux normes intérieures. Installation électrique, plomberie, chauffage, aération, dans une maison ancienne à colombages, très souvent tout est à revoir ou à refaire. Pour un rendu impeccable, les diverses installations peuvent prendre place dans le doublage isolant des murs.

    Demandez votre visite conseil gratuite