Aménagement restaurant : Comment aménager un restaurant ?

    1/2

    Votre projet



    Besoin d'un architecte ou maître d'oeuvre

    Décrivez votre projet travaux

    * Champs obligatoires

    Suivant

    2/2

    Vos coordonnées





    Précédent

    * Champs obligatoires

    Aménagement de restaurant : quelles sont les normes à respecter ?

    Au-delà de toute la partie esthétique pour créer un univers spécifique à votre restaurant et séduire une clientèle, l’aménagement d’un restaurant est soumis à de nombreuses normes en cuisine (HACCP) et en salle (ERP, PMR). Alors, comment aménager un restaurant ?

    1. Les normes d’aménagement pour la rénovation d’une salle de restaurant

    L’agencement d’une salle de restaurant est soumis à des règles strictes. En effet, comme tout commerce d’ailleurs, un restaurant est un établissement recevant du public (ERP) de 5e catégorie. Ce classement implique que la salle doit répondre aux normes d’accessibilité et de sécurité, conformément à la loi n°2005-102 du 11 février 2005 sur les ERP.

    En pratique, votre salle de restaurant doit être accessible aux personnes en situation de handicap.

    Cela implique que votre salle propose :

    • un accès de l’extérieur équipé d’une rampe en pente douce,
    • une porte d’entrée suffisamment large pour permettre le passage d’un fauteuil roulant,
    • des allées de circulation intérieures suffisamment larges pour permettre les manœuvres d’un fauteuil,
    • des sanitaires accessibles en fauteuil et équipés de barres d’appuis,

    Par ailleurs, la banque d’accueil de votre restaurant doit être agréée PMR (hauteur réduite sur une partie) avec un éclairage renforcé.

    Et à l’extérieur ? Dès lors que votre établissement propose des places de parking, au moins 2 % de ces places doivent être des places réservées aux personnes handicapées.

    Hormis les normes d’accessibilité, votre salle de restaurant est également dans l’obligation de respecter les normes en matière d’installation électrique et de sécurité incendie (signalisation des issues de secours, portes coupe-feu, extincteurs, etc.).

     

    2. Les normes d’aménagement d’une cuisine de restaurant

    L’aménagement d’une cuisine de restaurant doit répondre aux normes HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point). Ces normes modèlent à la fois l’aménagement de la cuisine mais aussi de la salle notamment sur le volet de l’obligation de « marche en avant ».

    Globalement, 3 grands principes viennent guider votre agencement restaurant :

    • Le principe de la « marche en avant »

    : la circulation des denrées à l’intérieur du restaurant doit suivre le principe « du sale vers le propre ». C’est-à-dire que les assiettes sales et les assiettes propres ne doivent pas se croiser. Le sens de circulation des assiettes s’articule à la fois en cuisine et en salle.

    • Le principe de désinfection

    : pour limiter les risques de prolifération des bactéries, votre cuisine de restaurant se doit d’être facile à nettoyer. Les revêtements des sols et des murs des cuisines doivent être lisses et étanches pour une désinfection facilitée. En termes de sécurité aussi, le sol doit être le plus antidérapant possible mais sans aspérités pour éviter les glissades sans retenir les saletés. Pour les murs les revêtements préconisés sont la faïence, l’inox, ou encore une peinture alimentaire à hauteur d’homme (1,80 m). Le plafond doit par ailleurs être lessivable.

    • Le principe de la séparation des espaces

    : dans une cuisine professionnelle, chaque espace de travail (cuisson, préparation froide, légumerie, plonge, etc.) doit être séparé pour limiter la propagation des bactéries. Idéalement, les séparations sont formalisées par une cloison à hauteur d’homme. L’espace plonge doit être distinct des espaces préparation et production. Le stockage des denrées est également séparé avec d’un côté la réserve sèche (conserves, boissons, épicerie) et de l’autre la réserve des denrées périssables en chambre froide. Tous les locaux de stockage, préparation et évacuation des denrées alimentaires doivent être aérés et ventilés.

    Outre les espaces de production et de service, l’aménagement d’un restaurant doit également comprendre : un local poubelle séparé, aéré, et équipé d’un point d’eau pour le nettoyage, ainsi qu’un vestiaire pour vos salariés.

    2. Les autorisations nécessaires

    Après la déclaration préalable de travaux, et avant de commencer des travaux de construction ou d’aménagement d’un établissement recevant du public (ERP), le propriétaire (ou son mandataire) doit demander une autorisation au maire.

    Vous devrez remplir le formulaire de Demande d’autorisation de construire, d’aménager ou de modifier un établissement recevant du public (ERP) connu sous l’intitulé « Cerfa n° 13824*04 ».

    La déclaration préalable (formulaire Cerfa n° 13404*07) est obligatoire uniquement si les travaux d’aménagement de locaux professionnels entraînent la modification de l’aspect extérieur du bâtiment.

    Les autorisations nécessaires

     

    Les points de vigilance pour bien aménager votre restaurant

    Les points de vigilance pour bien aménager votre restaurant

    Au-delà du respect des normes, l’aménagement d’un restaurant demande de mettre en place une circulation fluide entre les différents espaces aussi bien pour le confort de la clientèle que de celui des collaborateurs. Il est indispensable de concevoir un plan de restaurant imaginé par un professionnel de l’architecture d’intérieur pour des espaces à la fois clairement identifiés et une harmonie d’ensemble. Quel espace pour accueillir les clients ? pour encaisser en fin de repas ? Quels espaces doivent-ils être développés (bar, salle de restaurant, espace de jeux, salon de thé, espace boutique etc.) ? Où situer les toilettes ? Quel espace dédié au repos de votre équipe ? etc.

    L’ambiance tient beaucoup de la lumière de la salle de restaurant ou du bar. Un travail particulier sera porté sur ces aspects de jeux de lumière : tamisée côté bar, larges baies vitrées si vous avez un jardin, etc. C’est aussi l’univers visuel et sonore que vous allez créer en intérieur comme en devanture qui vont donner une coloration originale à votre restaurant. Faites appel à un décorateur d’intérieur aussi bien pour le choix des meubles que pour la décoration, le revêtement des murs et des sols. Chaque élément contribue à créer une ambiance singulière, véritable signature de votre restaurant et de votre carte de menus : chic et épuré pour un gastronomique, coloration rustique pour une table champêtre, style industriel pour un bistronomique, etc.

    À noter : une bonne ventilation sera indispensable tant en cuisine pour les cuisiniers et commis de cuisine qu’en salle pour les clients. Rien de plus rédhibitoire que des odeurs fortes de cuisine qui se diffusent dans le restaurant !

    Quel prix pour aménager un restaurant ?

    La question du prix est délicate car l’enveloppe budgétaire nécessaire à votre rénovation de restaurant va dépendre de nombreux critères, dont les principaux sont :

    • L’état de votre établissement lors du lancement du projet (déjà aux normes électriques, ERP, etc.),
    • L’agencement actuel (il vous convient et vous souhaitez simplement un rafraîchissement, par exemple),
    • Le recours à un architecte d’intérieur ou un décorateur d’intérieur (comptez 7 à 10 % du montant total des travaux en honoraires pour être accompagné par un professionnel de l’architecture intérieur),
    • La qualité des matériaux choisis aussi bien pour les sols, les murs, l’aménagement de la partie cuisine, les meubles de la salle de restaurant, etc.

    Pourquoi faire appel à un professionnel pour aménager, rénover ou agrandir un restaurant ?

    Marche en avant, HACCP, normes ERP, accessibilité PMR… L’aménagement d’un restaurant est affaire de spécialistes ! Camif Habitat vous propose une solution travaux spécialement dédiée aux professionnels : Projimo.

    Projimo assure une prestation de services « clés en main » pour l’aménagement de locaux professionnels de tous types (bureaux, cabinet médical, immeuble, hôtel, restaurant, etc.) et garantit le résultat final à ses clients.

    Camif Habitat / Projimo s’engage par contrat sur les délais de réalisation, le prix et la qualité des travaux. Les démarches administratives sont facilitées grâce à un point de facturation unique et centralisé. Et pour votre tranquillité, une assurance Dommage ouvrages est comprise dans la solution. Vous pouvez ainsi bénéficier d’une prise en charge de votre projet d’aménagement ou d’agrandissement de restaurant de A à Z. Votre maître d’œuvre vous accompagne tout au long de votre projet, de la conception à la réception de chantier.

    Vous souhaitez en savoir plus sur notre solution de travaux Projimo ? Contactez nos conseillers proches de chez vous pour votre aménagement de restaurant !