Comment concevoir le plan d’une extension d’une maison de plain-pied ?

Comment concevoir le plan d'une extension d'une maison de plain-pied ?

    Un projet ?

    Simple et rapide, réponse sous 48h !

    1/2

    Votre projet



    Besoin d'un architecte ou maître d'oeuvre

    Décrivez votre projet travaux


    * Champs obligatoires

    Suivant

    2/2

    Vos coordonnées





    Précédent

    * Champs obligatoires

    Pourquoi plain-pied et pas plein pied ?

    Ne pourrait-on écrire plein pied, pour imaginer un pied tout entier qui entre dans un bâtiment ? Non, en effet, car cette expression n’existe pas en français et n’a rien à voir avec un pied.

    Le mot plain vient du latin planus, un adjectif qui qualifie ce qui est plat, sans relief ni inégalités. C’est de ce même terme que vient le mot « plaine ». Cette expression est utilisée dès le début du 17ᵉ siècle où on la trouve sous la forme : « à plain-pied » afin de désigner un espace qui se trouve au niveau du sol, c’est-à-dire auquel on peut accéder sans que le pied n’ait à gravir ou descendre des marches.

    Qu’est-ce qu’un plain-pied ?

    Selon les dictionnaires, être de plain-pied se dit d’un logement construit sensiblement au niveau du sol extérieur, ou d’un logement dont toutes les pièces sont de même niveau. Vous pouvez donc entrer de plain-pied dans un bâtiment public. Vous pouvez tout autant vivre à un étage élevé dans un appartement de plain-pied, où toutes les pièces sont au même niveau.

    Posséder une maison de plain-pied ne veut cependant pas dire que l’habitation ne possède qu’un rez-de-chaussée. Elle peut comprendre un sous-sol pour abriter une cave sur une partie ou toute la longueur de la construction.

    Trouver votre interlocuteur local/implantation-locale/Je découvre !

    Trouver votre interlocuteur local

    Les avantages d’une maison plain-pied

    Posséder un logement de plain-pied représente de nombreux avantages : les travaux de terrassement ne sont pas plus complexes ou longs et les pièces de vie permettent un accès facilité aux personnes à mobilité réduite et aux enfants en bas âge. Pour rappel, les accidents domestiques sont souvent causés par des escaliers, surtout dans le cas des personnes âgées et des plus jeunes. Cette architecture est par ailleurs plus facile à nettoyer – pas d’aspirateur à monter à l’étage – et plus simple à chauffer, puisque, pour une fois, la chaleur ne montera pas dans les niveaux supérieurs. 

    Dans une habitation contemporaine de plain-pied, l’entretien et les réparations éventuelles sont plus simples et leur prix est donc moins élevé, car les façades sont moins hautes et de plus petite surface, tandis que la toiture est beaucoup plus accessible. 

    Une maison sans étage est aussi une maison dans laquelle il est plus simple d’aménager, de déplacer ou de changer des meubles de grande hauteur ou superficie, évitant ainsi de devoir démonter un lit ou une armoire pour pouvoir passer dans un escalier ou un palier. Cette circulation intérieure est également un gain de temps au quotidien pour éviter de nombreux déplacements vers les chambres, pour surveiller ou pour répondre à une demande des enfants, par exemple.

    Plan d’une extension de maison de plain-pied : quelles sont les différentes options envisageables ?

    Tout d’abord, visualisez le plan de votre maison sur le cadastre. Reste-t-il suffisamment de terrain pour envisager une extension de plain-pied ? Esquissez le voisinage sur le plan. Une construction voisine attenante peut poser des problèmes de proximité des ouvertures.

    Indiquez également l’orientation de la maison. L’extension crée-t-elle une pièce dont toutes les fenêtres sont exposées au nord ?

    L’espace disponible entre la maison et les limites du terrain sur votre plan va vous aider à choisir entre une extension latérale, une extension en L et une extension en façade. Le plus souvent, vous opterez pour une extension contigüe, sauf si votre plan vous pousse à envisager une extension indépendante sur un terrain particulièrement long et étroit. Si vous optez pour une surélévation de la maison, retravaillez le plan du rez-de-chaussée pour prévoir un escalier.

    Parlons de votre projet/demande-devis/Je prends RDV !

    Parlons de votre projet

    Quelques conseils pour une construction plain-pied 4 chambres

    De nombreux constructeurs et certains architectes proposent des types de plans de construction plain-pied qui comportent au moins 4 chambres, avec un agencement intérieur qui varie. Nous vous proposons d’ailleurs des photos d’extension de maison de plain-pied. Les chambres sont généralement des chambres à coucher, même si elles peuvent être utilisées comme atelier ou comme bureau. Une constante cependant : puisqu’une chambre, pour être considérée telle quelle, doit avoir une taille minimale de 9 mètres carrés, soit 36 mètres carrés au total, la maison doit être suffisamment grande, et approcher au moins les 100 m² sur un seul étage. Elle ne comportera donc souvent qu’une seule salle de bains.

    Pour le style architectural de la maison, vous aurez cependant du choix : elle peut avoir un style contemporain, un style rustique, un toit plat ou un toit à deux pentes, une forme rectangulaire ou un plan en L. Vous pouvez même envisager un plan de villa en U, et loger un potager ou un jardin fleuri au milieu. Avant tout projet de construction, consultez toujours le plan local d’urbanisme pour connaître les architectures qui sont acceptées par les services d’urbanisme.

    La villa de plain-pied moderne possède-t-elle un garage ?

    Un garage de plain-pied sera forcément une extension au même niveau que la maison principale, ce qui agrandit encore le besoin en surface et donc la taille du terrain. En dehors de ces contraintes, vous avez cependant de nombreux choix à faire. Le garage peut être logé littéralement sous le même toit, pour devenir quasi invisible, ou être simplement doté d’un toit plat. Il peut être dessiné dans le prolongement ou en décrochage, ou se situer à côté de la rue, tandis que les chambres sont protégées du bruit de la circulation.

    Les 3 points à vérifier sur le plan d’extension de votre maison de plain-pied

    1. La solidité de la nouvelle maison

    Si l’extension est contiguë, le mur porteur extérieur de la maison devra être percé et donc renforcé. L’isolation de la maison sera peut-être à revoir. Une extension en surélévation nécessitera souvent un renforcement de la structure existante.

    2. La nouvelle circulation dans la maison

    La ou les pièces ajoutées doivent bien évidemment être accessibles sans créer une chambre traversante. Un couloir d’accès nécessite de rogner sur la place allouée à la pièce.

    3. L’affectation des pièces

    Si l’extension est destinée à créer une salle de bain supplémentaire, vous voudrez aussi y installer des toilettes. L’espace est-il suffisant pour créer une pièce fermée ? Les canalisations existantes ne sont-elles pas trop distantes ?

    Partant pour nous rencontrer ?/demande-devis/Je veux une visite !

    Partant pour nous rencontrer ?

    Pourquoi un plain-pied coûte plus cher ?

    Une maison de plain-pied nécessite un plus grand terrain pour comprendre toutes les pièces à vivre souhaitées par une famille. Il faut regarder le coefficient d’occupation des sols et il doit être suffisamment élevé pour que l’opération soit rentable. De plus, construire une maison de plain-pied nécessite davantage de terrassement, de fondations et de toiture qu’une maison avec étages. Une maison de plain-pied occupe plus de terrain, nécessitant ainsi l’achat d’un terrain plus grand et des fondations plus étendues, augmentant les coûts de construction. Tous les habitants voudront des fenêtres s’ouvrant vers l’est ou le sud, et il n’est pas toujours possible de n’y poser que la buanderie, les toilettes et le garage. 

    Quel budget pour une maison plain-pied ?

    Le budget dépend bien sûr largement de vos besoins et du terrain sur lequel la maison de plain-pied ou l’extension sont construites. Vous ne paierez pas le même prix pour une maison dans un centre-ville cossu et pour un terrain viabilisé en périphérie urbaine. De plus, le terrain ne peut se situer n’importe où, puisque le terrain ne devra pas contenir de pente.

    Pour une maison plain-pied clé en main, prévoyez un budget moyen variant entre 1 000 et 1 700 euros par mètre carré. Cette fourchette inclut l’ensemble des travaux nécessaires pour rendre la maison habitable, y compris le second œuvre (peinture, sols…). Pour une architecture simple, sur un plan conçu par un bureau d’étude, comptez au minimum entre 120 000 et 140 000 euros, sans les coûts du terrain bien sûr, ni la présence d’un sous-sol. 

    Le plan d’extension de la maison de plain-pied est-il conçu dans les règles de l’art ?

    Dessiner le plan d’une extension de maison peut sembler simple. Repenser la circulation, retravailler les volumes et trouver des solutions d’amélioration de l’habitat demande cependant de recourir à un architecte ou un maître d’œuvre.

    Afin d’appréhender au mieux votre projet d’agrandissement de maison de plain-pied, Camif Habitat vous propose une solution « clés en main », 100 % sérénité. De la réflexion autour du plan à la réalisation des travaux, en passant par la sélection et la coordination des artisans, nos architectes et maîtres d’œuvre agréés vous accompagnent tout au long de votre projet.