Véranda bioclimatique : tout ce qu'il y a à savoir

Vous rêvez d'une extension pour agrandir votre salon ? Optez pour une véranda bioclimatique ! En plus d'être agréable à vivre au quotidien, une véranda bioclimatique va vous permettre de faire baisser votre facture de chauffage !
Veranda bioclimatique
Vous souhaitez réaliser une extension de maison pour gagner des mètres carrés? Si votre choix se porte vers une extension de véranda, il vous reste à définir si vous allez opter pour une véranda bioclimatique ou bien pour une véranda classique.

Véranda classique ou véranda bioclimatique, quelle différence ?

Souvent utilisée dans le cadre d'une construction neuve à la norme RT 2012, la véranda bioclimatique peut parfaitement s'imaginer dans le cadre d'une rénovation d'une maison ancienne et bien sûr dans son extension.

Quelle différence entre une véranda classique et une véranda bioclimatique ? Pas grand chose en fait du moins du côté des matériaux utilisés... En effet, une véranda qu'elle soit classique ou bioclimatique se caractérise par un espace fermé par des éléments vitrés. L'armature peut être en aluminium ou en bois, ou encore en PVC, les baies sont réalisées en double vitrage de bonne qualité, tandis que le toit est réalisé en polycarbonate plus ou moins opaque selon les envies. Jusque là donc, pas de différence. Là où les choses changent radicalement entre la véranda classique et la véranda bioclimatique, c'est en terme de conception.

En effet, une véranda classique s'installe généralement dans la continuité d'une baie vitrée donnant sur le salon ou la cuisine. Elle couvre le plus généralement une terrasse existante et une fois la maison fermée à double tour en hiver, la véranda attend le printemps pour revivre.

Une véranda bioclimatique à l'inverse trouve principalement son utilité en hiver. Associant à sa structure des éléments maçonnés dotés d’une forte inertie thermique, la véranda bioclimatique se transforme en véritable radiateur pour l'ensemble de la maison en stockant la chaleur du moindre rayon de soleil. Cette chaleur est ensuite restituée dans l'ensemble de la maison via un système de ventilation bien pensé. Dans la majorité des cas, la véranda bioclimatique reste ouverte sur la maison.
 

Le principe de fonctionnement d'une véranda bioclimatique

L'installation d'une véranda bioclimatique permet d'abaisser la consommation énergétique de façon notable. Cette économie peut aller jusqu'à 35 % de la note de chauffage en fonction de l'implantation de la véranda, de la qualité des matériaux utilisés, de la forme de la véranda et de son intégration dans le bâtiment.

Dans le détail, pour qu'une véranda bioclimatique soit la plus performante possible, elle doit bien évidemment être parfaitement exposée (au Sud de préférence), là où le soleil est le plus généreux tout au long de la journée. La bonne orientation de la véranda est essentielle puisque pour jouer son rôle de capteur de calories, elle doit bénéficier d'un maximum d'ensoleillement en toutes saisons et principalement l'hiver. Ceci implique que la véranda soit bien dégagée, sans arbres à proximité ni constructions qui feraient de l'ombre aux baies vitrées.

Outre l'orientation, la véranda bioclimatique doit bien stocker la chaleur du moindre rayon lumineux. Pour cela, la véranda est réalisée autour d'une structure étanche à rupture de pont thermique et de doubles vitrages isolants associés. En règle générale, le vitrage utilisé est équipé d’une technologie à contrôle solaire qui capte le moindre rayon chauffant. Les vitrages du toit sont dans la majorité des cas traités auto-nettoyant pour éviter l'amas de salissures qui viendrait limiter le captage.

En complément de la structure bien étanche et optimisée pour le captage, la véranda bioclimatique est équipée d'éléments chargés de potentialiser le stockage. Ces éléments le plus souvent maçonnés sont pensés pour retenir la chaleur à l'image des briques réfractaires dans un four qui emmagasinent la chaleur pour la restituer lentement. Le plus souvent, ces éléments sont constitués d'un mur épais existant ou d'un mur créé en parpaings pleins, en briques monomur, en terre cuite, ou en bois. Ce mur est généralement peint de couleur sombre pour optimiser au maximum la conservation de la chaleur et sa diffusion.

Enfin, pour restituer la chaleur de manière efficace en hiver dans toute la maison, la véranda bioclimatique est dotée d'un système de ventilation relié à la maison. La chaleur est ainsi redistribuée en continue au rez-de-chaussée, mais aussi à l'étage si besoin. Quand la maison est équipée d'une ventilation mécanique, les capteurs de température peuvent déclencher automatiquement le système. Autrement dit, l’air circule dès que la température de la véranda est supérieure à celle de la maison.

Et pour que la véranda bioclimatique soit aussi agréable à vivre l'été que l'hiver, elle est équipée comme la véranda classique de systèmes de protection solaire (volets, roulants, stores, lames orientables...). Les châssis ouvrants vers l'extérieur (baies, châssis de toit) sont ouverts pour faire rentrer la fraicheur. Le système de ventilation peut également être inversé pour renvoyer la chaleur vers l'extérieur afin d'éviter la surchauffe.
 

La véranda bioclimatique en pratique

La construction d'une véranda bioclimatique est généralement réalisée dans le cadre d'une extension sur une maison récente ou une maison ancienne. L'intégration de la structure dans le bâti existant nécessite le plus souvent de créer une ouverture plus grande que l'existant pour profiter à plein de l'énergie stockée dans la véranda. La redistribution de la chaleur à l'intérieur de la maison nécessite également la mise en place d'un système de ventilation complet qu'un installateur de véranda classique n'assurera pas forcément.

Sachant que de nombreux critères entrent en jeu pour potentialiser les économies d'énergie rendues possibles par une véranda bioclimatique, une étude préalable réalisée par un architecte est recommandée. La forme de la véranda peut en effet faire grandement varier le rendement de l'installation. Généralement, pour des économies significatives, la véranda bioclimatique doit afficher une surface vitrée comprise entre entre 20 et 40 m² pour un rendement optimal.

Comme toutes extensions, la construction d'une véranda est soumise à un certain formalisme. Pour une surface inférieure à 20 M2 (40 m2 en zone urbaine), une simple déclaration de travaux suffit. Au delà, la délivrance d'un permis de construire est obligatoire. N'oubliez pas qu'une véranda est comptabilisée dans la surface de plancher de votre habitation. Si l'adjonction de la véranda fait passer la surface de plancher au-dessus de 170 m2, le recours à un architecte est obligatoire.
 

Le coût d'une véranda bioclimatique

Le coût d'une véranda bioclimatique est bien évidemment plus élevé que celui d'une véranda classique par le simple fait que les matériaux utilisés sont généralement plus sophistiqués que ceux utilisés dans le cadre d'une véranda classique (profilés étanche à rupture de pont thermique, vitrages équipées d'une technologie à contrôle solaire, système de ventilation, châssis ouvrants, prise d'extraction d'air chaud...). A ne pas oublier non plus : l'isolation du sol qui doit être à la hauteur des efforts financiers déployés pour le reste de la véranda.

En comptant les travaux de terrassement, le coût global peut varier de 10 000 euros à plus de 40 000 euros en fonction de la surface globale de la véranda, de son esthétisme, de la qualité des matériaux utilisés (PVC, bois, aluminium), mais aussi de la forme souhaitée. A ceci il convient de rajouter le coût de l'installation d'une ventilation mécanique adaptée dans toute la maison pour la redistribution de la chaleur. En contrepartie du coût final de la construction, la véranda bioclimatique vous permet de faire des économies substantielles sur votre facture énergétique.
 
Tout savoir sur l'extension

Tout savoir sur l'extension

Téléchargez la brochure

Envie de voir d'autres conseils ?

Comment éclairer une véranda ?

Extension

Tout savoir sur la conception d'une véranda

Extension

Profitez des Atouts Camif Habitat

Prix / délais / qualité
garantis par contrat
Prise en charge
de votre projet de A à Z
Accompagnement personnalisé
de notre maître d'oeuvre

Nos avis clients sur l'extension

AMENAGEMENT PIECES - VEZERONCE CURTIN (38)

L'entreprise choisie par Camif Habitat était parfaite (accueil, dialogue, qualité des travaux excellente...). Mais entreprendre des travaux avec Camif Habitat coûte cher, trop cher?

AMENAGEMENT PIECES - FOURQUEUX (78)

Satisfaction d'ensemble hormis le délai pour commencer effectivement les travaux.

Contactez notre professionnel local

Réponse sous 48h
* Tous les champs
sont obligatoires