Bien choisir sa pompe à chaleur

A quels détails faut-il prêter attention lors de l'achat d'une pompe à chaleur ? Réponse dans notre article !
Pompe chaleur

Choisir sa pompe à chaleur : le (bon) coup de la pompe

Utilisées depuis le début des années 80, les pompes à chaleur connaissent un vif succès ces dernières années en raison notamment de l’augmentation du coût des énergies fossiles, de l’amélioration de leurs performances et, plus récemment, de la mise en place des aides fiscales (crédit d’impôt). Très intéressantes à l’usage, elles ont la particularité de restituer plus d’énergie qu’elles n’en consomment. Pour exprimer ce rendement exceptionnel on compare les pompes à chaleur grâce à leur coefficient de performance (COP), ou EER (Energy Efficiency Ratio ou coefficient d’efficacité frigorifique).

Il exprime le rapport entre l’énergie restituée en chaleur dans l’habitation et l’énergie électrique nécessaire au fonctionnement de la pompe. La différence d’énergie est captée dans le milieu naturel. Suivant la technologie utilisée, les calories extraites peuvent provenir de l’air (aérothermie), de l’eau (hydrothermie) ou du sol (géothermie).

La pompe à chaleur doit être proportionnée à l'habitation

La pompe à chaleur est un équipement de chauffage thermodynamique qui permet de valoriser les énergies renouvelables. Pour bien choisir la puissance de la pompe à installer, il est indispensable de calculer précisément les besoins en chauffage de l’habitation.

Seul un bilan thermique permet de connaître précisément ces besoins aux jours les plus froids (température extérieure de référence par département). Contrairement aux chaudières dont la puissance maximum restituée peut être atteinte quelque soient les conditions de températures extérieures, une pompe à chaleur aérothermie voit sa puissance de chauffage et donc son COP diminuer avec la température de l’air extérieur. C’est là qu’il faut être vigilant ! En effet, pour un fonctionnement en totale autonomie (chauffage principal), la pompe à chaleur retenue doit donc avoir une puissance de chauffage en KW suffisante pour la température minimum de référence rencontrée sur le département (exemple dans l’ouest – 7 ° C°). Cette valeur est généralement indiquée sur les catalogues constructeurs ainsi que la plage des températures de fonctionnement qui peut atteindre – 20 ° C en chauffage (avec résistance électrique d’appoint). Dans les régions aux climats plus rudes (région Est, de montagne, …), il convient de choisir une pompe à chaleur de type géothermie ou hydrothermie qui capte son énergie dans un milieu où la température reste positive. Ainsi le COP et la puissance restituée restent aux plus hauts niveaux.

Une pompe à chaleur en relève de chaudière

Une autre solution consiste à conserver sa chaudière existante pour les jours les plus froids et à installer en « relève », une pompe de puissance restreinte mais néanmoins suffisante pour la majorité des jours où les températures restent positives ou proches de zéro degré Celsius.

Cette solution offre plusieurs avantages :

  • Economies possibles jusqu’à 50 % de votre consommation de chauffage habituelle
  • Economies sur l’achat de la pompe dont la puissance est allégée.
  • Modifications restreintes de l’installation. Les radiateurs existants sont conservés.
  • Maintien de l’installation électrique et de l’abonnement en monophasé.

Un large choix pour trouver la bonne pompe

Les fabricants proposent désormais un large choix de matériel pour s‘adapter à toutes les configurations rencontrées dans la rénovation énergétique ou la construction neuve :

  • Captages adaptés aux milieux naturels et aux températures négatives.
  • Chauffage basse température sur plancher chauffant ou ventilo convecteur (idéal pour la climatisation)
  • Chauffage haute température sur installation radiateur traditionnels.
  • Option production d’eau chaude sanitaire pour les pompes hautes températures.
  • Réversibilité pour la climatisation ou le rafraîchissement en été.

Grâce à leur COP , les pompes répondent parfaitement aux exigences d’économies d’énergie et aux objectifs de réduction de gaz à effet de serre. En outre, une habitation équipée d’une pompe à chaleur se trouve valorisée lors de sa vente ou de sa mise en location (Diagnostic de Performance Energétique obligatoire). N’oubliez pas que seule une installation de ces matériels par des professionnels vous garantit un fonctionnement optimum sur de nombreuses années (condition de la rentabilité de votre investissement) et la possibilité de bénéficier d’un crédit d’impôt fixé à 40 % en 2009 (25 % en 2010) pour les pompes à chaleur air/eau et géothermie.

Crédit photo : ©Atlantic http://www.atlantic.fr/

Tout savoir sur la rénovation

Tout savoir sur la rénovation

Téléchargez la brochure

Envie de voir d'autres conseils ?

Combien coûte la rénovation d’une maison ancienne ?

Rénovation

Des idées de rénovation de maison par Camif Habitat

Rénovation

Profitez des Atouts Camif Habitat

Prix / délais / qualité
garantis par contrat
Prise en charge
de votre projet de A à Z
Accompagnement personnalisé
de notre maître d'oeuvre

Nos avis clients sur la rénovation

AMENAGEMENT SALLE DE BAINS - MIGNALOUX -BEAUVOIR (86)

Très satisfaite dans l'ensemble .

DIVERS TRAVAUX - AUBY (59)

Les conseils qui m'ont été fournis été judicieux, les travaux ont été effectué conformément à mes attentes.

Contactez notre professionnel local

Réponse sous 48h
* Tous les champs
sont obligatoires