Les étapes de la rénovation bâtiment

Les étapes de la rénovation bâtiment

    1/2

    Votre projet



    Besoin d'un architecte ou maître d'oeuvre

    Décrivez votre projet travaux


    * Champs obligatoires

    Suivant

    2/2

    Vos coordonnées





    Précédent

    * Champs obligatoires

    Quelle différence entre rénovation, réhabilitation et restauration ?

    Rénovation et réhabilitation sont souvent confondues, même par les entreprises du bâtiment. Or, elles ne recouvrent pas les mêmes travaux. Par ailleurs, la restauration d’un bâtiment classé monument historique fait partie de la même famille de concepts du BTP. Elle vise à revenir à un état antérieur, généralement historique du bâti, non de lui apporter des éléments nouveaux. C’est généralement un projet de rénovation des bâtiments publics. La restauration peut enlever des parties (une couleur, un type d’ouverture) ajoutées à une époque qui n’est pas celle de la construction de l’ensemble. Les travaux ont pu être menés pour sauvegarder le monument, mais avec peu d’expertise de l’histoire de l’art.

    Quand parle-t-on de rénovation ? Quels sont les travaux de rénovation ?

    La rénovation immobilière consiste à remettre à neuf une partie ou la totalité d’un logement. L’objectif est d’apporter plus de confort et de modernité à une maison ou à un appartement. Rares sont les biens qui n’ont pas besoin d’un coup de neuf, c’est-à-dire d’un lessivage des murs et d’une nouvelle couche de peinture, ou d’un cirage du parquet. Ce ne sont cependant pas des travaux de rénovation immobilière. Ceux-ci concernent le plus souvent la cuisine et la salle de bain, qui bénéficient souvent d’un nouvel élan de modernité et de plus de confort. Les anciennes cabines de douche sont ainsi remplacées par des douches à l’italienne, avec des bacs récepteurs ultraplats. La rénovation électrique apporte également un élément de confort contemporain, avec un tableau électrique qui sera compatible avec le wifi pour diriger les éléments connectés de la maison.

    Quand parle-t-ton de réhabilitation ?

    La réhabilitation ne concerne que rarement les particuliers. Elle consiste à rénover un immeuble ou une maison sans pour autant faire disparaître la structure ou le style architectural d’origine. Peut-être avec vous déjà vu des façades d’immeubles haussmanniens maintenues par des contreforts alors que des travaux importants se déroulaient en coulisses. D’anciens bâtiments publics comme les grandes postes, les hôpitaux et les prisons deviennent alors soit des logements, soit des hôtels ou des grands magasins. Cette technique permet de garder la beauté d’une rue ou le style d’un quartier, tout en modernisant complètement le bâti. Les différentes pièces seront plus grandes et parfois climatisées, les ascenseurs desserviront tous les étages. L’isolation et les économies d’énergie seront désormais respectées par les propriétaires du bâtiment, qu’il s’agisse de particuliers, d’un investisseur institutionnel ou d’un acteur public.

    Trouver votre interlocuteur local/demande-devis/Je me lance !

    Trouver votre interlocuteur local

    Quels critères influencent les étapes d’une rénovation immobilière ?

    L’état de l’existant

    Le principal critère qui va influencer le déroulement d’un chantier de rénovation tient à l’état de l’existant. En effet, sous le mot rénovation se cachent de nombreux degrés d’intervention plus ou moins importants : du simple rafraîchissement des peintures à la rénovation lourde incluant la reprise d’une partie du gros œuvre.

    Avant toute planification de travaux, il est donc important en premier lieu de réaliser tous les diagnostics nécessaires à une bonne vision d’ensemble de l’état du bâtiment.

    Sont notamment à vérifier :

    • l’étanchéité de la toiture : en cas de fuite du toit, la maison va se dégrader rapidement. La charpente va pourrir, et les murs porteurs gorgés d’eau vont s’abîmer. L’état de la charpente est également à vérifier impérativement ! Moisissures et insectes xylophages peuvent faire de gros dégâts sur les menuiseries intérieures (charpente, escalier, plancher, etc.). En même temps que le toit, le projet de rénovation immobilière considérera aussi les travaux d’isolation des combles, qui donnent droit à des aides des pouvoirs publics ;
    • l’état de la façade : un ravalement de façade n’est pas une opération purement cosmétique, mais peut inclure une isolation par l’extérieur et surtout, rendre la maison ou le bâtiment plus attractif lors d’une future vente, car il rassure sur l’absence d’infiltrations ;
    • la solidité des fondations et des murs porteurs : la structure d’un bâtiment peut être mise à mal par l’humidité ou encore des glissements de terrain. Les fondations peuvent souffrir d’un trop plein d’eau. Un drainage du terrain devra alors être entrepris. Par ailleurs, les murs porteurs peuvent présenter des fissures importantes. Elles doivent être réparées en priorité ;
    • la présence de plomb et d’amiante : dans les vieux bâtiments, l’amiante et le plomb s’invitent souvent dans les peintures ou encore dans les éléments d’isolation. Ces deux matériaux sont à éliminer du bâti ;
    • l’état de l’assainissement : individuel ou collectif, le raccordement à l’assainissement est souvent un poste qui coûte cher. En effet, les normes se sont largement durcies ces dernières années, et les installations présentes sont rarement à jour et nécessitent une mise aux normes ;
    • l’état des éléments de second œuvre : électricité, plomberie, chauffage, isolation, ventilation… le second œuvre regroupe tout ce qui rend habitable une maison.

    Rénovation bâtiment, quelles sont les étapes ?
    Rénovation bâtiment, quelles sont les étapes ?

    L’utilisation envisagée et le niveau de confort attendu

    La rénovation d’un bâtiment peut amener à créer des espaces habitables ou à réhabiliter des espaces techniques comme un garage, une remise, etc. Quand la rénovation se destine à créer des espaces habitables, le niveau de confort attendu est forcément plus élevé. En fonction de l’existant et du projet, il sera peut-être question de revoir la distribution des pièces pour gagner en fluidité ou en luminosité. Des espaces habitables doivent aussi répondre à des normes précises en matière d’isolation ou encore de chauffage (RT2012 élément par élément). Des aides financières importantes sont aujourd’hui disponibles dans le cadre du dispositif MaPrimeRénov’ concernant les efforts de rénovation énergétique. Le montant de cette prime dépend cependant des ressources : elle augmente si le montant de vos impôts est bas. Il est également plus élevé si votre ménage comporte plus d’enfants, mais, contrairement aux coûts des travaux, ne bouge pas quelle que soit votre adresse, même si elle se situe en Région parisienne.

    Qui peut vous aider pour réussir votre projet de rénovation ?

    Différents interlocuteurs peuvent intervenir pour un résultat optimal. Vous pouvez bien sûr missionner un maître d’oeuvre d’une entreprise générale de travaux. Si vous cherchez à obtenir des conseils en aménagement des espaces, en décoration, en utilisation écologique de matériaux, il faudra plutôt faire appel à un architecte ou à un architecte d’intérieur, qui vous accompagnera du début du projet à la remise des clés en fin de chantier. En faisant appel à un architecte d’intérieur Camif Habitat, vous avez, en plus d’une prestation clefs en main (conception, coordination et réalisation des travaux), la certitude de faire appel à des architectes d’intérieur correctement assurés, Et d’avoir affaire à un interlocuteur unique !

    Une autre possibilité : faire appel à un courtier en travaux de rénovation. C’est un intermédiaire précieux qui, comme dans la banque ou l’assurance, accélère les démarches et optimise votre projet. Le courtier recherche, compare et négocie pour ses clients les devis des entreprises du bâtiment. C’est autant de temps gagné si vous n’avez pas de maître d’oeuvre. Grâce à lui, vous avez accès à un réseau de professionnels qualifiés : fort de son expérience et de ses relations dans le secteur, le courtier vous oriente vers des artisans de confiance adaptés à votre projet. Il intervient dans la rénovation de maison comme dans la rénovation d’appartement. Le courtier est également capable de négocier les tarifs auprès des prestataires, vous permettant en conséquence de réaliser des économies. Il est important de souligner que le courtier n’ajoute pas de coûts supplémentaires à votre projet. Sa rémunération est en général un pourcentage du montant des travaux, payé par les entreprises du bâtiment avec lesquelles il vous met en relation.

    Qui dirige un chantier de rénovation ?

    La gestion du chantier de rénovation est théoriquement assurée par un chef de chantier. Ce responsable a pour rôle de coordonner l’ensemble des activités et de garantir le respect des délais et de la qualité des travaux. Il va veiller sur le bon déroulement des opérations sur le terrain et diriger les équipes d’artisans. Il peut être la même personne que le maître d’ouvre.

    En parallèle, le maître d’oeuvre (MOE) joue un rôle clé dans le suivi technique et financier du chantier. Il assure la coordination des travaux entre tous les corps d’état et dirige les réunions de chantier.

    Par ailleurs, le coordinateur de travaux est également un acteur essentiel du chantier de rénovation. Il joue un rôle de conseil et d’organisation, et sa réactivité est souvent un atout précieux pour la réussite du projet.

    Enfin, le maître d’ouvrage est le donneur d’ordre, celui qui définit et finance le projet. C’est-à-dire vous, le propriétaire du bâtiment ! 

    Il est à noter que ces différents acteurs peuvent intervenir simultanément ou successivement selon les spécificités du chantier, ou dans le cas d’une intervention par Camif Habitat, travailler directement pour le maître d’ouvrage, qui n’aura qu’un seul interlocuteur. De quoi faciliter le quotidien !

    La rénovation énergétique, une bonne raison pour rénover toute l’habitation

    Avec la prise de conscience du réchauffement climatique et de la nécessité de diminuer la consommation des énergies fossiles, le besoin de confort et de modernité passe presque au deuxième plan. Les Français recherchent désormais, en même temps, à moins polluer et à réaliser des économies d’énergie. De plus, l’Etat français soutient fortement cette rénovation thermique des bâtiments anciens, grâce à des aides financières pour les travaux les plus étendus et complexes.

    Quels sont les éléments concernés par la rénovation énergétique ?

    La rénovation énergétique la plus étendue s’applique aux maisons. C’est en effet le toit qui doit être rénové en priorité, pour éviter les déperditions de chaleur. Savez-vous que 30% des déperditions énergétiques d’une maison sont dues au toit ? La rénovation de toiture devient évidente. Il faut la compléter par une rénovation des fenêtres et portes-fenêtres, en changeant les cadres et en ajoutant un double vitrage. Enfin les murs peuvent également être isolés, grâce à une isolation par l’intérieur ou par l’extérieur.

    N’oubliez pas le système de chauffage et plus généralement, la production d’eau sanitaire. Les chaudières ont nettement progressé, et il est de plus en plus facile de faire appel à l’énergie solaire et à la géothermie. De quoi réduire encore la facture d’énergie !

    Différentes aides peuvent alléger le budget de la rénovation. Parmi elles, vous pouvez compter sur :

    • L’ANAH (Agence nationale de l’habitat)
    • La TVA réduite à 5,5 % est une TVA qui concerne surtout les bâtiments en rénovation

    Toutes ces aides se modulent en fonction des revenus, avec un coup de pouce particulier pour les ménages à revenus modestes. Elles dépendent aussi du nombre de rénovations entreprises, et du type de rénovation. Une chose importante est commune : la nécessité de faire appel à une entreprise disposant du label RGE. Ce label « reconnu garant de l’environnement » RGE a été formalisé par l’Etat pour assurer l’éco-conditionnalité des aides à la rénovation énergétique. Camif Habitat dispose bien sûr de cette certification.

    Il existe d’autres aides, comme les certificats d’économie d’énergie (CEE) des fournisseurs d’énergie, des aides régionales ou départementales, des offres particulières de prêt de certaines banques, etc. Votre interlocuteur de Camif Habitat peut vous aider pour ne rater aucune aide pour mener votre projet de rénovation à bon port.

    Quels sont les objectifs de ces rénovations de bâtiments anciens ?

    Les objectifs sont doubles : réussir à faire des économies d’énergie tout en menant un projet de rénovation thermique des bâtiments, et réduire les factures à long terme. Idéalement, les bâtiments basse consommation se multiplient, les diagnostics de performance énergétique (DPE) de niveau A, B ou C se multiplient et votre bien immobilier reste ou devient attractif lors d’une future vente.

    Demandez votre visite conseil gratuite/demande-devis/Je me lance !

    Demandez votre visite conseil gratuite

    Les nouvelles lois contre les passoires thermiques pour garantir une rénovation énergétique performante

    Le terme imagé de « passoire thermique », aussi appelé passoire énergétique, désigne des logements particulièrement énergivores. En somme, ce sont des bâtiments qui consomment énormément de chauffage et/ou sont très mal isolés. Vous pouvez savoir si vous habitez une passoire énergétique si vous avez souvent froid en hiver et très chaud en été, et que la facture d’électricité et/ou de chauffage semble très élevée. La loi Climat et résilience de 2021 a intégré de nouvelles dispositions pour combattre ces passoires thermiques. Parmi ces mesures, une interdiction progressive de location est prévue pour les logements mal isolés :

    • Logements classés G : interdiction à partir de 2025
    • Logements classés F : interdiction à partir de 2028
    • Logements classés E : interdiction à partir de 2034

    Par ailleurs, les loyers des passoires thermiques ont été gelés depuis le 24 août 2022. Cependant, certaines exceptions sont envisagées, notamment pour les bâtiments classés monuments historiques. Il est à noter que cette loi concerne uniquement les nouveaux contrats de location conclus à compter du 1er janvier 2023.

    Les étapes de la rénovation bâtiment

    Quand les diagnostics techniques et les éventuelles analyses de sol sont terminés, le projet peut prendre forme.

    Rénovation : quelle définition ? C’est quoi les travaux de rénovation ?

    La rénovation se définit comme l’ensemble des opérations qui visent à améliorer l’état d’un bâtiment ou de l’un de ses éléments. Elle peut concerner une partie ou la totalité d’un logement, et à toujours pour objectif d’apporter plus de confort et de modernité. 

    Les mêmes définitions s’appliquent aux bâtiments historiques

    Cette définition s’applique aussi aux monuments historiques. Que vous restauriez un bâtiment ou rénoviez une maison classée monument historique n’impacte le calendrier des travaux que dans ce qui concerne la présence et la surveillance de l’Architecte des Bâtiments de France, qui va également privilégier certains artisans ou sociétés de rénovation.

    La conception du projet de rénovation

    La conception du projet s’appuie sur l’existant mais aussi sur vos envies, vos besoins et votre budget.

    Selon les cas, trois grandes catégories de rénovation sont possibles :

    • le simple rafraîchissement : ce type de rénovation consiste à limiter les interventions aux finitions. Le rafraîchissement remet au goût du jour les revêtements de sols et la peinture sur les murs. Ce rafraîchissement peut concerner tout le bâtiment ou seulement quelques pièces stratégiques (cuisine, salle de bains, chambre parentale, etc.) ;
    • la rénovation complète : ce type de rénovation va plus loin que les finitions. Elle s’attache à remettre aux normes le second œuvre (électricité, plomberie, isolation, chauffage) et, le cas échéant, à redistribuer les pièces qui manquent de luminosité. La circulation entre les espaces est ainsi entièrement revue pour un confort de vie optimal ;
    • la rénovation lourde : ce type de rénovation ajoute à la précédente des interventions urgentes sur le gros œuvre (fissures dans les murs, réfection de la toiture, etc.)

    Le chiffrage des travaux : quel budget pour une rénovation ?

    Dès lors que le projet prend forme, un long travail de consultation des artisans commence. Pour chaque corps de métier, plusieurs devis sont demandés afin de faire jouer la concurrence. Pour chaque entreprise interrogée, des vérifications préalables sont réalisées (assurance, expériences, chantiers similaires, certification et agrément, etc.). Quand tous les devis sont obtenus, la négociation des prix s’engage pour obtenir in fine, un prix définitif et des délais convenus.

    NB : Quel code ape pour une entreprise spécialisée dans la rénovation de bâtiment ou de maison ?

    La piste de vérifier le code APE d’une entreprise n’est pas la bonne. D’une part, la liste des artisans possédant un code APE d’une activité du BTP est longue ; d’autre part, vérifier la durée d’existence est une piste bien plus rassurante. S’il existe de nombreux auto-entrepreneurs qui se déclarent compétents, il vaut mieux passer par une entreprise générale du bâtiment tous corps d’état (TCE), qui rassemble tous les métiers nécessaires à la rénovation.

    La réalisation des travaux

    La réalisation des travaux commence toujours par les éléments de structure du gros œuvre pour assurer la pérennité des travaux. Viennent ensuite la remise à plat des réseaux (plomberie, électricité, système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire, assainissement), puis le cloisonnement, et enfin les finitions (revêtements de sol, peinture au mur et aux plafonds, installation des meubles dans la cuisine et la salle de bains, etc.). Les travaux s’achèvent par la réception de chantier.

    Faire appel à Camif Habitat pour votre rénovation bâtiment

    Les étapes à suivre pour mener à bien une rénovation bâtiment sont nombreuses et techniques. Pour vous accompagner dans ce long processus complexe, notre entreprise du bâtiment, avec nos architectes et maîtres d’œuvre, vous propose un contrat rassurant et unique en son genre dans le secteur de la rénovation : l’offre contractant général. Quel est l’intérêt de cette offre ? Elle est tout-en-un. Votre projet est ainsi accompagné de A à Z, pendant la phase d’étude et de diagnostics, pendant la conception et le chiffrage, puis pendant la réalisation des travaux. Vous disposez ainsi de toutes les garanties : prix définitifs et délais convenus, l’assurance de travaux réalisés dans les règles de l’art, des garanties complètes (parfait achèvement, bon fonctionnement et garantie décennale). Nos professionnels sont à votre écoute pour faire de votre projet de rénovation une réalité !

    Parlons de votre projet ! /demande-devis/Je me lance !

    Parlons de votre projet !