Quel coût pour une surélévation d’immeuble ?

    1/2

    Votre projet



    Besoin d'un architecte ou maître d'oeuvre

    Décrivez votre projet travaux

    * Champs obligatoires

    Suivant

    2/2

    Vos coordonnées





    Précédent

    * Champs obligatoires

    La surélévation d’immeuble : qui paie ?

    La surélévation d’immeuble consiste à rajouter un ou plusieurs étages à un immeuble. Cette opération peut être portée financièrement selon les cas :

    • par le propriétaire unique d’un immeuble : dans ce cas, les coûts des travaux de surélévation seront à sa charge et sous sa responsabilité ;
    • par la copropriété : dans ce cas, soit c’est le syndic de propriété (autrement dit tous les copropriétaires) qui devient maître d’ouvrage et qui assume financièrement les travaux, soit le syndic de copropriété vend son droit à construire à un promoteur tiers qui deviendra alors maître d’ouvrage ;
    • par le propriétaire d’un logement en copropriété situé au dernier étage qui souhaite agrandir son logement dans le cadre d’une opération privée : dans ce cas, le propriétaire demandeur est maître d’ouvrage et c’est à lui de financer les travaux de surélévation. Il devra s’acquitter également du coût du droit à construire envers les autres copropriétaires.

    Dans le cas classique où c’est le syndic qui est maître d’ouvrage, le coût de la surélévation de la toiture de l’immeuble sera payé par la vente des logements créés.

    Le coût d’une surélévation immeuble

    Le coût d’une surélévation d’immeuble est très variable en fonction de l’immeuble lui-même et du type de surélévation envisagé.

    Dans le calcul du coût de la surélévation, il faudra compter :

    • les études préalables de structure qui vont déterminer si les fondations et les murs porteurs de l’immeuble sont aptes à supporter le poids d’un nouvel étage ;
    • les honoraires de l’architecte qui va concevoir le projet pour obtenir le permis de construire, et suivre le chantier jusqu’à la remise des clés ;
    • le coût de la construction en elle-même en ossature-bois ou en parpaings ;
    • le coût des aménagements rendus nécessaires par la surélévation comme les travaux sur l’ascenseur, les réseaux de fluides, la cage d’escalier, par exemple ;
    • les frais financiers induits (intérêts des emprunts), les taxes, les assurances, etc.

    En moyenne, en comptant les frais directs (construction en elle-même) et les coûts indirects (honoraires, frais d’aménagement, frais financiers), une surélévation d’immeuble se situe entre 1 800 € et 4 000 € / m2. Sachant le prix du foncier au m² dans ces villes, le delta financier entre le prix de construction et le prix de vente des logements est confortable.

    Vous souhaitez faire estimer le coût d’une surélévation sur votre immeuble ? Les architectes et maîtres d’œuvre Camif Habitat s’occupent de tout : des plans, à la réalisation des travaux. Avec le contrat Camif Habitat, vous avez l’assurance d’une surélévation sans surprise (coût, délais et qualité d’exécution des travaux garantis).