COÛT RÉNOVATION MAISON : QUEL PRIX POUR RÉNOVER SA MAISON ?

Vous avez acheté une maison à rénover ? Votre maison est ancienne et mérite une remise à neuf ? Simple rafraîchissement ou gros chantier de remises aux normes, vous vous demandez quel sera le coût de cette rénovation de maison ? Décryptage par Camif Habitat.
Mission partielle architecte

Le coût moyen au m2 d’une rénovation de maison

Type de rénovation Prix au m²
Simple rafraîchissement (réfection des peintures, changement des sols, etc.) entre 800 et 1 500 € par m²
Rénovation complète (redistribution des pièces, isolation, chauffage, rénovation des pièces d'eau, remise aux normes de l'électricité et de la plomberie, etc.) entre 1 500 et 3 000 € par m²
Rénovation lourde (interventions sur le gros œuvre, réfection de la toiture, traitement des murs, assainissement, création d'une extension, etc.) entre 1 500 et 3 500 € par m²

 

Contactez votre interlocuteur local

 

6 critères qui font varier le coût des travaux de rénovation maison

La rénovation d'une maison peut être très simple et peu onéreuse, ou au contraire beaucoup plus compliquée et beaucoup plus chère ! Tout dépend de l'état de la maison au démarrage de la rénovation et du niveau de confort et de finitions souhaité en fin de chantier.

6 grands critères viennent ainsi largement influencer le coût d'une rénovation maison. Quels sont ces critères ?

Critère n°1 : l'état de l'existant

Le coût d'une rénovation dépend en très grande partie de l'état de la maison, notamment s’il s’agit de rénover une maison ancienne. Plus une maison est ancienne, et globalement plus son le coût de rénovation de votre maison ancienne sera élevé. Mais bien évidemment, l'âge seul d'une maison ne suffit pas à déterminer son état ! En effet, certaines maisons très anciennes ont su évoluer avec le temps, au gré de travaux d'entretien réguliers. De mêmes les maisons anciennes sont généralement de construction plus solide que certaines maisons plus récentes construites à moindre coût.

Pour être sûr de l'état de votre maison, il est donc nécessaire de vérifier point par point sa structure (gros œuvre) et ses aménagements (second œuvre et finitions). L'ampleur des travaux à envisager va largement dépendre de l'existant : simple rafraîchissement de la décoration intérieure, remise aux normes des réseaux électriques et de la plomberie, redistribution des pièces, consolidation ou réparation du gros œuvre (toiture, humidité dans les murs, etc.).

Critère n°2 : la surface à rénover

Plus une maison est grande et plus le prix des travaux va augmenter. Cela étant, tout dépend de l'état de l'existant. Une grande maison bien entretenue coûtera en effet moins cher à rénover qu'une bien plus petite en très mauvais état. En règle générale, plus la maison est grande plus elle a de chance d'être à étage. C'est d'autant plus vrai quand la maison à rénover est une grange à rénover. Pour ce type de bâtiment agricole de grande surface, les dépenses s'accumulent (électricité, plomberie, assainissement, cloisonnement, isolation, etc.). Quand la façade doit être rénovée, des coûts supplémentaires seront à ajouter pour la mise en place d'un échafaudage par exemple.

plus une maison est grande et plus le prix des travaux va augmenter. 6 critères qui font varier le coût des travaux de rénovation maison

Critère n°3 : le type de matériau à rénover

Le coût de vos travaux de rénovation va aussi dépendre de son matériau de construction.

Une maison en pierre ancienne à rénover par exemple sera souvent beaucoup plus cher à rénover qu'une maison en parpaings, en briques ou en ossature-bois. La pierre en rénovation demande en effet des compétences très particulières que tous les artisans ne possèdent pas. De plus les anciennes maisons en pierre ont souvent été construites sans véritables fondations ce qui complexifie d'autant le travail de consolidation à engager.

Pour une maison en parpaings plus récente (à partir des années 50), les fondations sont plus cohérentes avec les besoins du bâti. Il est donc plus rare de les consolider. Les matériaux de couvertures peuvent aussi faire évoluer les prix de rénovation. En montagne par exemple, les anciennes maisons couvertes en lauze demandent des savoir-faire particuliers.

Par ailleurs, quand la maison est ancienne, la rénovation se trouve très souvent confrontée à des côtes non standards pour les portes, les fenêtres, etc. Le sur-mesure devient ainsi la règle, et cela coûte beaucoup plus cher que des ouvrants standards !

Critère n°4 : l'accessibilité du chantier

Qu’il s’agisse de rénover une maison de ville ou rénover une maison à la campagne, certaines maisons sont difficiles d'accès. En ville, les difficultés d'accès sont essentiellement dues à un enclavement du bâti (en fond d'impasse par exemple cerné par des immeubles). A la campagne, les difficultés d'accès sont liées essentiellement à l'éloignement. Logiquement, plus la maison est difficile d'accès plus il faudra ajouter en frais de déplacement et en engins spécifiques (grue par exemple).

plus une maison est grande et plus le prix des travaux va augmenter. 6 critères qui font varier le coût des travaux de rénovation maison

Critère n°5 : le niveau de finitions souhaité

Selon vos envies et votre budget pour vos travaux de rénovation, une rénovation peut parfaitement se limiter à un confort classique ou au contraire partir sur des finitions luxueuses. Sur chaque poste de dépense, une multitude de choix pourra faire franchement évoluer la note : baignoire balnéo, sols en parquet massif ou en pierres de pays, verrières et belles baies vitrées à galandage, terrasse en bois précieux, triple vitrages, chauffage au sol douillet, maison connectée avec des systèmes domotiques embarqués… Cette grande diversité des finitions peut faire la différence dans toutes les pièces de la maison mais aussi dans les annexes et notamment le garage.

Critère n°6 : la renommée et le type d'intervenant

Dans le secteur de la rénovation, tous les artisans ne sont pas comparables. Certains sont plus cotés que d'autres, ils ont plus de références prestigieuses, ou encore un savoir-faire spécifique. Selon la région aussi, les prix peuvent largement fluctuer. En région parisienne par exemple, les prix sont souvent plus élevés qu'en province.

 

Demandez un chiffrage

Quelles étapes pour calculer le prix d'une rénovation maison ?

Chaque maison est unique, et chaque rénovation l'est tout autant ! Pour calculer le prix d’une rénovation de maison il est indispensable en premier lieu de faire un état des lieux de l'existant pour savoir ce qui est à rénover et ce qui peut être laissé en l'état. Cette première étape est cruciale pour estimer vos travaux mais aussi et surtout, pour vous assurer de travaux sans surprises ! En effet, la rénovation d'une maison doit suivre un cheminement logique : gros œuvre, second œuvre, finitions. Si le gros œuvre n'est pas réparé en priorité, l'argent dépensé dans le second œuvre et les finitions aura de forte chance d'être dépensé en vain !

Etape 1 : l'audit de l'existant

Avant toutes choses donc, il est important de réaliser une étude technique approfondie et d'inspecter chaque coin et recoin de la maison et noter tout ce qui va devoir être réparé ou remplacé.

L'inspection commence toujours par le gros œuvre, soit :

  • la toiture : la charpente doit être vérifiée pour s'assurer de l'absence d'insectes xylophages et de champignons. Le revêtement (tuile, ardoise) est également à vérifier. En cas de traces de fuites dans le grenier, le revêtement est souvent en cause. Au mieux il s'agit d'une tuile ou d'une ardoise défaillante, au pire il faudra changer tout le revêtement ;
  • les fondations et les murs porteurs : si vous constatez des fissures importantes dans les murs ou des remontées par capillarité, des travaux de drainage du terrain seront peut-être nécessaires. Parfois, les fondations sont peu profondes et doivent être renforcées ;
  • les planchers porteurs : si votre maison est à étage, ou quand elle est de plain-pied mais avec un grenier, les planchers peuvent avoir soufferts avec le temps et les infiltrations d'eau. Pour votre sécurité, les planchers abîmés devront être changés ;
  • les ouvertures : pour un bon confort au quotidien, les fenêtres et les baies vitrées doivent au minimum être en double vitrage.
plus une maison est grande et plus le prix des travaux va augmenter. 6 critères qui font varier le coût des travaux de rénovation maison

Vient ensuite le second œuvre, soit :

  • l'électricité : les normes en matière d'électricité ont beaucoup évolué ces dernières décennies. Si votre maison est ancienne, une remise aux normes actuelles est souvent nécessaire ;
  • la plomberie : en cas de présence de plomb ou de fuites sur le réseau d'eau, des réparations s'imposent ;
  • le chauffage : les maisons anciennes sont souvent équipées soit d'un chauffage au fioul très énergivore soit encore de radiateurs électriques type « grille pain ». Pour des consommations raisonnables et un vrai confort au quotidien, le système de chauffage doit être revu avec l'installation d'une pompe à chaleur, d'une chaudière fioul ou gaz dernière génération ou encore d'un poêle ou d'une chaudière à bois ;
  • l'isolation : les maisons anciennes étaient très peu voire pas du tout isolées. Pour conserver la chaleur dans la maison, la performance de l'isolation doit être remise à niveau. L'isolation peut être réalisée par l'intérieur ou par l'extérieur ;
  • l'assainissement : là encore, les normes ont beaucoup évolué ces dernières décennies. Quand cela est possible, le raccordement au tout à l'égout est à réaliser. Quand l'égout ne passe pas à proximité, un système autonome d'assainissement devra être installé.

Attention : en cas de présence d'amiante désagrégée dans la maison, des travaux de désamiantage pourront être nécessaires. Ces travaux sont réalisés uniquement par des spécialistes et coûtent relativement chers.

Votre maison est trop sombre ? Les pièces trop petites ou trop grandes ne correspondent pas à vos besoins ? Pour régler ces problèmes de disposition, une redistribution des pièces sera peut être à envisager. Elle intervient le plus souvent à la fin de la rénovation du gros œuvre et débute par la démolition des cloisons en trop.

Votre maison est trop petite ? Vous souhaitez profiter de la rénovation de l'existant pour y ajouter des mètres carrés ? Incluez dans votre budget une enveloppe pour la création d'une extension.

Etape 2 : l'évaluation et la priorisation des travaux

Quand l'audit de l'existant est achevé, il est temps d'évaluer plus finement l'ampleur des travaux. En cas de budget serré, des arbitrages devront être faits. Les travaux prioritaires seront ceux qui auront pour objectif de rendre la maison habitable. Cela concerne notamment :

  • le gros œuvre (fondation, toiture, murs et ouvrants) ;
  • les éléments de sécurité comme l'électricité ;
  • les éléments obligatoires comme l'assainissement, le raccordement aux réseaux ;
  • la plomberie ;
  • l'isolation ;
  • le chauffage ;
  • la ventilation.

Les finitions quant à elles pourront attendre une deuxième tranche de travaux si nécessaire.

Poste par poste, un cahier des charges minimal devra être rédigé. Ce cahier des charges, va reprendre pour chaque corps de métier, la description des travaux à réaliser. Chaque artisan interrogé pourra ainsi se conformer aux directives du cahier des charges ce qui simplifiera ensuite la comparaison des devis.

Pour certains postes de travaux comme le chauffage par exemple ou encore les aménagements et les finitions, il est possible de définir différentes options afin de pouvoir arbitrer en fin de simulation des travaux.

plus une maison est grande et plus le prix des travaux va augmenter. 6 critères qui font varier le coût des travaux de rénovation maison

Etape 3 : la consultation des artisans et le chiffrage définitif

Pour obtenir des devis de rénovation fiables, en amont de la consultation, vous allez devoir vérifier le sérieux de chaque artisan. Cette vérification consiste notamment à demander :

  • des attestations d'assurance afin de s'assurer que le professionnel est à jour de ses cotisations ;
  • des références de chantiers identiques au votre, avec les coordonnées des clients ;
  • une copie des agréments RGE ou labellisations.

Cette vérification effectuée, vous allez convoquer les professionnels chez vous afin qu'ils prennent la pleine mesure de votre chantier et ses éventuelles spécificités (accès, métrages, etc.).

Sur la base de ces observations, chaque artisan vous proposera un devis correspondant à son savoir-faire et aux termes de votre cahier des charges.

A l'issue de la consultation, quand vous avez tous les devis en main, vous pourrez choisir dans les propositions faites celles qui vous paraissent les plus pertinentes. Attention, le prix le moins cher n'est pas forcément le meilleur ! Comparez bien chaque devis pour vérifier que le détail respecte bien vos besoins.

Une fois le choix posé, vous allez pouvoir chiffrer l'ensemble de vos travaux de façon définitive.

Notez bien : de nombreux travaux bénéficient d'aides à la rénovation 2020 de l'Etat. Il s'agit notamment des travaux d'amélioration des performances énergétiques de votre maison (isolation, installation d'une pompe à chaleur, etc.), mais aussi d'adaptation à un handicap ou en prévision d'une perte d'autonomie. Les demandes de subventions doivent toujours être réalisées avant le début des travaux !

  • la toiture : la charpente doit être vérifiée pour s'assurer de l'absence d'insectes xylophages et de champignons. Le revêtement (tuile, ardoise) est également à vérifier. En cas de traces de fuites dans le grenier, le revêtement est souvent en cause. Au mieux il s'agit d'une tuile ou d'une ardoise défaillante, au pire il faudra changer tout le revêtement ;
  • les fondations et les murs porteurs : si vous constatez des fissures importantes dans les murs ou des remontées par capillarité, des travaux de drainage du terrain seront peut-être nécessaires. Parfois, les fondations sont peu profondes et doivent être renforcées ;
  • les planchers porteurs : si votre maison est à étage, ou quand elle est de plain-pied mais avec un grenier, les planchers peuvent avoir soufferts avec le temps et les infiltrations d'eau. Pour votre sécurité, les planchers abîmés devront être changés ;
  • les ouvertures : pour un bon confort au quotidien, les fenêtres et les baies vitrées doivent au minimum être en double vitrage.

Zoom sur les principaux coûts de rénovation par type d’habitation

Quelle que soit l’habitation à rénover, le coût va varier en fonction de la surface concernée, de l’ampleur des travaux (gros œuvre, second œuvre, décoration…) et des matériaux choisis. Prenez le temps d’envisager différentes options ou solutions techniques pour trouver le bon compromis entre vos envies et le budget que vous souhaitez investir dans la rénovation de votre maison.

Coût de rénovation d’une maison ancienne

Coût de rénovation d’une maison ancienne

Lors d’une rénovation de maison ancienne, ce sont souvent les travaux sur la structure qui sont le plus lourd dans la facture. Ainsi, il est souvent question d’isoler mieux le toit, d’assainir les murs en vieilles pierres ou encore de revoir l’ensemble de la couverture sans oublier le système de chauffage. Côté aménagement, la création de grandes ouvertures, comme une baie vitrée ou la pose de fenêtre de toit est souvent envisagée pour faire entrer plus largement la lumière naturelle à l’intérieur.

Comptez de 1500 € à 3 200 € /m2 pour rénover votre maison ancienne.

Coût de rénovation d’une ferme

Coût de rénovation d’une ferme

L’enveloppe budgétaire à prévoir pour rénover votre ferme va dépendre de l’état initial de votre ferme. Si le bâti et la charpente ont besoin d’être remis en état, votre facture sera plus conséquence que s’il s’agit d’une redistribution de l’espace (changement de cloisons, etc.) ou de moderniser votre intérieur (cuisine, salle de bain, etc.).

Pensez également à l’assainissement : une ferme ancienne n’est pas forcément reliée au tout-à-l’égout. Il faudra donc veiller à ce point lors de votre estimation du chantier.

Pour vous donner un ordre d’idée, prévoyez de 1500 € à 3 200 € /m2 hors gros œuvre.

Coût de rénovation d’une grange

Coût de rénovation d’une grange

Vous avez eu le coup de cœur pour une grange ? Avant de songer à rénover votre grange, il va falloir réaliser les démarches administratives obligatoires, à commencer par le « changement de destination » et la demande de permis de construire (obligatoire dès que vous modifiez un élément de la façade). Pour cela, vous aurez des plans précis à fournir. Dans une rénovation de grange, il est vivement recommandé de se faire accompagner par un architecte tout au long du projet. Il faut ainsi prévoir pour cette prestation sur-mesure de 10 % à 16 % du montant global des travaux. Si ce coût s’ajoute au 1500 € à 3 200 € /m2 pour vos travaux, la plus-value de votre bien immobilier vous fera vite oublier cet investissement.

Coût de rénovation d’un loft

Coût de rénovation d’un loft

Vous aimez les grands volumes et l’achat d’un loft était une évidence pour vous. Aujourd’hui, vous souhaitez apporter votre touche personnelle dans votre intérieur. Si les surfaces à aménager sont brutes, vous aurez tout le second œuvre à prendre à votre charge : isolation, électricité, plomberie. A vous d’imaginer l’aménagement intérieur avec l’aide d’un architecte pour des volumes harmonieux, une circulation fluide et des espaces bien identifiés. Pour optimiser l’espace disponible dans votre loft, misez sur la création d’une mezzanine si la hauteur sous plafond le permet.

Hors gros œuvre, la rénovation d’un loft oscille entre 1500 € et 3 200 € /m2.

Coût de rénovation d’une longere

Coût de rénovation d’une longère

Une rénovation de longère réussie est un projet qui valorise l’ancien tout en y apportant tout le confort actuel d’une maison. Ainsi l’isolation et l’état de la charpente et de couverture seront les premiers postes à évaluer. Prenez le temps de faire réaliser des diagnostics préalables pour avoir une vision complète de l’état de santé de votre longère. Et pour cela, faites-vous accompagner par un expert Camif Habitat !

Bien souvent, les longères proposent un aménagement intérieur fait d’une enfilade de pièces. La rénovation peut être l’occasion de revoir la distribution des volumes et de créer de vastes ouvertures qui font souvent défaut.

Le budget à prévoir pour rénover votre longère peut varier de 1500 € à 3 200 € /m2. Gardez en tête que le choix du matériau pèse dans le budget : si votre longère est en vieilles pierres et qu’il faut restaurer un mur, cela sera plus coûteux que si elle était en briques.

Coût de rénovation d’un pavillon

Coût de rénovation d’un pavillon

Si votre pavillon a été construit jusque dans les années 70, vous aurez certainement l’isolation à revoir pour l’ensemble de la maison. Cela devrait vous permettre de diminuer sur le long terme votre facture énergétique, d’autant plus que vous mènerez en parallèle un changement de système de chauffage. La bonne nouvelle ? Il existe des aides et crédits d’impôt pour les travaux de rénovation énergétique.

Côté budget, vous pouvez prévoir de 1 500 € à 2 500 € pour la rénovation d’un pavillon incluant la modernisation de la cuisine ou de la salle de bain, par exemple.

 

Profitez de votre visite conseils gratuite

 Tout savoir sur la rénovation

Tout savoir sur la rénovation

Téléchargez la brochure

Envie de voir d'autres conseils ?

Quel budget prévoir pour des travaux de rénovation ?

Rénovation

Combien coûte la rénovation d’une maison de 130 m² ?

Rénovation

Profitez des Atouts Camif Habitat

Prix / délais / qualité
garantis par contrat
*Assurance Dommages-Ouvrage
Prise en charge
de votre projet de A à Z
Accompagnement personnalisé
de notre maître d'oeuvre

Nos avis clients sur la rénovation

Redistribution pièces à MONTPELLIER (34)

Très bien

Rénovation complète à PUISSERGUIER (34)

Tout particulièrement satisfait de l accompagnement de notre maître d oeuvre Florent Frezza.Toujours à l écoute et de bon conseil sachant s'adapter à nos demandes et y donner suite.Ses grandes qualités professionnelles et sa parfaite connaissance de tous les corps de métiers ainsi que son autorité ont permis que notre ambitieux projet de rénovation soit réalisé dans les délais malgré les difficultés liées à la situation sanitaire.Tous les intervenants ont été des professionnels de grande qualité et ont manifesté un grand respect des directives données par notre maître d oeuvre sans aucun doute parce qu' il a une grande expertise dans tous les domaines d intervention n' hésitant pas à faire refaire le travail les rares fois où il n était pas parfaitement à la hauteur de nos attentes.Au final le sentiment d une équipe coordonnée , soudée et très professionnelle. Pour toutes ces raisons, nous avions une totale confiance dans notre maitre d oeuvre.De ce fait , nous recommandons à 200% Camif habitat car la tranquillité d esprit pour un chantier de cette envergure n ' a pas de prix! .Le résultat final est tout à fait à la hauteur de nos attentes. Un très grand merci à toute l équipe et tout particulierement à Florent Frezza notre maitre d oeuvre qui ont fait que notre rêve devienne une réalité.

Contactez notre professionnel local

1 / 2 Votre projet
Oui Non
Suivant
2 / 2 Vos coordonnées
Précédent